Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → Proposition pour la réhabilitation de la station d’épuration de la commune d’El Attaouia (Maroc)

Université de Liège (2017)

Proposition pour la réhabilitation de la station d’épuration de la commune d’El Attaouia (Maroc)

Lilien, Grégoire

Titre : Proposition pour la réhabilitation de la station d’épuration de la commune d’El Attaouia (Maroc)

Auteur : Lilien, Grégoire

Université de soutenance : Université de Liège

Grade : Master en sciences et gestion de l’environnement, en gestion intégrée des ressources en eau 2017

Résumé
La station d’épuration de la commune d’El Attaouia est une station de type RACHAHR qui a été créée en 2003. Ce type de procédé se compose de deux parties principales : des réacteurs anaérobies et un chenal algal à haut rendement (CAHR). La station d’El Attaouia a commencé à présenter des signes de dysfonctionnement dès 2006 amenant en 2008 à son arrêt complet. Depuis cette année, les eaux usées sont déviées et rejetées sans aucun traitement dans un cours d’eau se situant à l’arrière de la STEP. Les eaux de ce cours d’eau sont utilisées par les agriculteurs pour l’irrigation de leurs champs et oliviers. Il y a donc un risque sanitaire important auquel il faut remédier rapidement. C’est pour cette raison que la commune d’El Attaouia a contacté l’équipe de l’Ulg Arlon (section eaux) pour les aider à rédiger le cahier des charges en vue d’obtenir un financement de la part du ministère marocain. Le but de ce travail est donc de proposer une réhabilitation de la station afin de traiter les eaux usées domestiques jusqu’au moins 2030. Un paramètre qui sera pris en compte tout au long du dimensionnement, est l’aspect économique. Le coût devra être le moins élevé possible. L’idée est de conserver le type de procédé RACHAHR mais de l’optimiser pour améliorer l’épuration de la STEP. La partie pratique de ce travail comprendra les calculs du dimensionnement du dégrilleur, du dessableur, des réacteurs anaérobies (RAFADE et UASB), du CAHR et de la lagune aérée (alternative au CAHR) et des bassins de maturation. Cette partie contient également des conseils qu’il faut prendre en compte pour la construction des différents ouvrages.

Présentation

Version intégrale (2,53 Mb)

Page publiée le 23 septembre 2017