Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → USE OF EPRIP TO EVALUATE THE ENVIRONMENTAL RISKS ASSOCIATED WITH THE USE OF PESTICIDES IN MARKET GARDENING IN BURKINA FASO

Université de Liège (2017)

USE OF EPRIP TO EVALUATE THE ENVIRONMENTAL RISKS ASSOCIATED WITH THE USE OF PESTICIDES IN MARKET GARDENING IN BURKINA FASO

Starence, Tawah Fru

Titre : USE OF EPRIP TO EVALUATE THE ENVIRONMENTAL RISKS ASSOCIATED WITH THE USE OF PESTICIDES IN MARKET GARDENING IN BURKINA FASO

Auteur : Starence, Tawah Fru

Université de soutenance : Université de Liège

Grade : Master de spécialisation en sciences et gestion de l’environnement dans les pays en développement 2017

Résumé
Le maraîchage urbain est une source importante d’aliments frais, de légumes, de nutriments, d’emplois et de revenus pour les ménages dans les villes des pays en développement. La forte augmentation des populations urbaines a entraîné une augmentation de la demande de légumes frais. Cela, conjugué au nombre élevé de ravageurs qui attaquent les culturesa incité à intensifier le maraîchage urbain par les agriculteurs à l’aide de pesticides. Cette étude, réalisée à Kuinima(Bobo Dioulasso, Burkina Faso) a identifié les différentes cultures cultivées dans cette région, la plus commune étant la laitue. Il a également identifié les différents types de pesticides utilisés par les agriculteurs pour lutter contre les ravageurs. L’utilisation répétée et le non-respect des directives d’utilisation des pesticides entraînent la présence de résidus de pesticides dans l’environnement. Ces résidus ont conduit à la pollution des différents compartiments environnementaux. L’évaluation des risques posés par ces résidus a été effectuée avec le logiciel EPRIP, un logiciel développé pour être utilisé pour calculer les indicateurs de risque environnemental des pesticides Les résultats montrent que le risque général pour l’environnement associé à l’utilisation de pesticides dans la culture de la laitue est moyen. Les menaces sont les plus élevées dans le compartiment des eaux souterraines et du sol, le compartiment d’air étant le plus menacé. Le risque varie d’un agriculteur à l’autre en fonction du taux d’application, de la fréquence, de l’intervalle, du type de pesticide et de la combinaison avec d’autres pesticides.Cet indicateur de risque pourrait changer à long terme de façon positive ou négative. Cela pourrait changer négativement si les bonnes pratiques agricoles ne sont pas respectées et dans le cas de stratégies inadéquates de lutte antiparasitaire. Cependant, cela pourrait changer positivement si les directives sur l’utilisation des pesticides sont respectées et si l’utilisation de pesticides chimiques est réduite au minimum.

Mots clés : [en] Jardinage urbain, pesticides, Kuinima, laitue, EPRIP, impacts environnementaux [fr] Urban gardening, pesticides, Kuinima, lettuce, EPRIP, environmental impacts

Présentation

Page publiée le 9 octobre 2017