Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → CULTURE COMMERCIALE DU COTON ET CHANGEMENT SOCIAL DANS LES COMMUNAUTES VILLAGEOISES BWA DU BURKINA FASO ETUDE DANS LE DEPARTEMENT DE BEREBA

Université de Toulouse 2 (1997)

CULTURE COMMERCIALE DU COTON ET CHANGEMENT SOCIAL DANS LES COMMUNAUTES VILLAGEOISES BWA DU BURKINA FASO ETUDE DANS LE DEPARTEMENT DE BEREBA

MAGNINI, SEINDIRA

Titre : CULTURE COMMERCIALE DU COTON ET CHANGEMENT SOCIAL DANS LES COMMUNAUTES VILLAGEOISES BWA DU BURKINA FASO ETUDE DANS LE DEPARTEMENT DE BEREBA

COMMERCIAL CULTIVATION OF COTTON AND SOCIAL CHANGE IN BWA VILLAGE COMMUNITIES OF BURKINA FASO A RESEARCH IN BEREBA DISTRICT

Auteur : MAGNINI, SEINDIRA

Université de soutenance : Toulouse 2

Grade : Doctorat : SOCIOLOGIE : Toulouse 2 : 1997

Résumé
SITUE DANS LE CONTEXTE DES COMMUNAUTES VILLAGEOISES BWA DU BURKINA FASO, PRATIQUANT UNE AGRICULTURE D’AUTOSUBSISTANCE ET D’AUTOSUFFISANCE, LA DYNAMIQUE DU CHANGEMENT SOCIAL RETROUVE TOUT SON INTERET DES LORS QU’ON LA REPLACE DANS LE CADRE DE LA CULTURE COMMERCIALE DU COTON. L’HYPOTHESE DE DEPART EST QUE LE COTON AGIT DANS LES STRUCTURES TRADITIONNELLES COMME UNE DYNAMIQUE NOUVELLE DONT LES EFFETS SE RELEVENT AUSSI BIEN DANS LA PRODUCTION AGRICOLE QUE DANS LA CONSOMMATION, LES RAPPORTS SOCIAUX ET L’ENSEMBLE DES STRUCTURES SOCIALES. POUR POUVOIR DECELER LES CHANGEMENTS A L’OEUVRE DANS CES COMMUNAUTES, IL NOUS A SEMBLE NECESSAIRE DE REDEFINIR L’IMAGE DE LA SOCIETE TELLE QUE LES ETHNOLOGUES L’ONT RESTITUEE ET TELLE QUE LA TRADITION NOUS LA LIVRE DE NOS JOURS. SUR LA BASE DE CES RAPPELS, L’ANALYSE DES EFFETS DE LA CULTURE DU COTON S’EFFECTUAIT COMME UNE COMPREHENSION D’ENSEMBLE DES EFFETS DE "L’IRRUPTION" DES RAPPORTS MARCHANDS DANS LES STRUCTURES TRADITIONNELLES ET LES RAPPORTS COMMUNAUTAIRES. CES EFFETS SONT LA NUCLEARISATION DES UNITES DE PRODUCTION, L’AFFAIBLISSEMENT DES RAPPORTS SOCIAUX ET DES RAPPORTS COMMUNAUTAIRES. LE COTON CONSTITUE EGALEMENT UN ELEMENT QUI OUVRENT LES COMMUNAUTES SUR LE MONDE EXTERIEUR. ET PAR CE BIAIS LES PAYSANS COLLABORENT DESORMAIS AUX POLITIQUES QUI TENTENT DE RESORBER LA CRISE RECENTE DE LA PRODUCTION. CETTE CRISE SE RESUME EN QUELQUES MOTS : BAISSE DU PRIX D’ACHAT AU PRODUCTEUR, HAUSSE DU PRIX DES INTRANTS (ENGRAIS, PESTICIDES, HERBICIDES) ET ENDETTEMENT CROISSANT DES PAYSANS.

Mots clés : CONDITIONS RURALES/ COTON / BURKINA FASO

Annonce : Google Books

Page publiée le 7 juin 2008, mise à jour le 13 juillet 2017