Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → ASSESSING THE ROLE OF SOCIAL NETWORKS IN AGRICULTURAL COOPERATIVES IN THE NIAYES REGION OF SENEGAL

McGill University, Montreal (2016)

ASSESSING THE ROLE OF SOCIAL NETWORKS IN AGRICULTURAL COOPERATIVES IN THE NIAYES REGION OF SENEGAL

Reed Graeme

Titre : ASSESSING THE ROLE OF SOCIAL NETWORKS IN AGRICULTURAL COOPERATIVES IN THE NIAYES REGION OF SENEGAL

Auteur : Reed Graeme

Université de soutenance : McGill University, Montreal

Grade : M.Sc. (Renewable Resources) 2016

Résumé
Les coopératives agricoles sont rapidement devenues l’un des contributeurs les plus importants de développement rural dans le monde. Des législateurs, des chercheurs, ainsi que des donateurs ont identifié ces coopératives comment des mécanismes essentiels pour faciliter le partage d’information, accroître la collaboration, diffuser l’innovation agricole, et améliorer l’accès au marché pour les producteurs oeuvrant dans des contextes variés. La recherche empirique soutient que les bénéfices des coopératives sont équivoques, révélant des succès et des échecs, en plus de soulever des questions sur la capacité des coopératives à faciliter des changements équitables et durables. Également, la plupart des études menées jusqu’à présent ont négligé d’étudier de manière combinée l’identité sociale et économique des coopératives agricoles, se concentrant davantage sur les aspects économiques en accordant peu d’attention aux relations sociales s’établissant au sein de celles-ci. Ce mémoire cherche ainsi à mieux comprendre comment l’organisation sociale interne des coopératives agricoles est susceptible d’influencer leur fonctionnement et leur performance, tout en s’attardant à agrémenter la recherche et la politique. Plus spécifiquement, cette recherche i) examine comment les réseaux sociaux au sein d’une coopérative peuvent influencer sa capacité à faciliter le partage des connaissances et la diffusion de l’innovation ; 2) évalue comment les coopératives agricoles peuvent contribuer à développer des moyens durables pour assurer la subsistance des membres ; 3) inspire la recherche future et les efforts de développement plus durables et résilients lorsque les politiques issues des coopératives agricoles sont concernées. En utilisant des études de cas de la région des Niayes au Sénégal, cette étude révèle la complexité des relations sociales des coopératives agricoles du pays, et démontre comment les relations sociales peuvent influencer la performance des coopératives et la qualité des services rendus aux membres. Les résultats obtenus démontrent que les analyses économiques des coopératives ne prennent pas suffisamment en compte les configurations de pouvoir, les statuts sociaux, et la diversité socioéconomique en existence entre les petits producteurs dans les régions dites en développement, entrainant ainsi des asymétries de pouvoir inappropriées et une distribution inéquitable des bénéfices. Selon nos résultats, les initiatives de développement agricole, grâce à une étroite collaboration avec des coopératives agricoles existantes, pourront bénéficier d’une large connaissance endogène des relations et des réseaux sociaux en existence affectant les interactions des coopératives, et éventuellement les efforts de développement. Cependant, pour y parvenir, l’agrégation des analyses économiques (i.e. l’impact de l’adhésion à une coopérative sur le revenu agricole, l’accès au marché, les prix de commodités, etc.) et des analyses sociales (qui bénéficient de la participation à une coopérative, comment les membres partagent les savoirs et les connaissances, comment les décisions sont-elles prises, etc.) dans la recherche liée à l’économie coopérative s’avère nécessaire afin de mieux prendre en compte leur double identité approche présente le potentiel de mieux contextualiser la conception, la gestion, et le fonctionnement du modèle coopératif agricole, dans l’optique d’améliorer l’accès à l’innovation et aux ressources agricoles pour les membres.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 11 octobre 2017, mise à jour le 1er décembre 2018