Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1996 → VARIABILITE DES BIOTOPES A L’INTERFACE PLANTES/SCHISTOCERCA GREGARIA (FORSK.) (ORTHOPTERA, ACRIDIDAE) EN MAURITANIE

Université de Paris 11 (1996)

VARIABILITE DES BIOTOPES A L’INTERFACE PLANTES/SCHISTOCERCA GREGARIA (FORSK.) (ORTHOPTERA, ACRIDIDAE) EN MAURITANIE

MOHAMED EL HADI, OULD TALEB

Titre : VARIABILITE DES BIOTOPES A L’INTERFACE PLANTES/SCHISTOCERCA GREGARIA (FORSK.) (ORTHOPTERA, ACRIDIDAE) EN MAURITANIE

VARIABILITY OF THE HABITATS AT THE SCHISTOCERCA GREGARIA (FORSK.) (ORTHOPTERA, ACRIDIDAE)/HOST PLANTS INTERFACE IN MAURITANIA

Auteur : MOHAMED EL HADI, OULD TALEB.

Université de soutenance : Paris 11

Grade : Doctorat : SCIENCES BIOLOGIQUES FONDAMENTALES ET APPLIQUEES, PSYCHOLOGIE : Paris 11 : 1996

Résumé
L’ANALYSE DE 3 PULLULATIONS SURVENUES ENTRE 1974-95 MONTRE QUE LES RECRUDESCENCES ACRIDIENNES EN MAURITANIE PEUVENT RESULTER DE L’EVOLUTION DES SEULES POPULATIONS SOLITAIRES ENTRE LES ZONES DE REPRODUCTIONS ESTIVALES ET HIVERNO-PRINTANIERE. L’ANALYSE PHYTOSOCIOLOGIQUE A PERMIS D’INDIVIDUALISER 3 GROUPEMENTS FLORISTIQUES DANS LA ZONE DE REPRODUCTION HIVERNO-PRINTANIERE. LA VEGETATION EST SOUS FORME D’UNE MOSAIQUE DE TACHES. DANS L’INCHIRI, LES BIOTOPES DU CRIQUET CORRESPONDENT A DES ZONES CULTIVEES OU A DES PATURAGES D’ANNUELLES. L’ANALYSE SPATIALE DE LA VEGETATION BASES SUR LES INDICES DE MORAN ET GEARY PERMET D’EN APPRECIER L’HETEROGENEITE A DIFFERENTES ECHELLES AVEC DES HYPOTHESES SUR LE DEPLACEMENT DU CRIQUET. L’AUTOCORRELOGRAMME D’UN ETAT DE VEGETATION EN 1992, DANS L’INCHIRI A MONTRE QU’IL N’Y A PAS DE STRUCTURE APPARENTE POUR UN INSECTE CAPABLE DE COLONISER DES SURFACES DE 10X10KM. EN MAURITANIE, TRIBULUS EST REPRESENTE PAR 4 ESPECES : T. BIMUCRONATUS, T. LONGIPELATUS, T. OCHROLEUCUS, T. TERRESTRIS. CES 4 TAXONS SONT EN SYNTOPIE AU NORD DU 18EME PARALLELE, ALORS QUE T. TERRESTRIS EST NETTEMENT DIFFERENCIE ET PERSISTE SEUL PLUS AU SUD. LE PROFIL FLAVONIQUE DES TRIBULUS EST COMPOSE DE 6 GLUCOSIDES DE QUERCETINE, 7 GLUCOSIDES DE KAEMPFEROL ET 5 DERIVES CAFFEIQUES. IL EXISTE UNE FORTE VARIABILITE QUANTITATIVE DE CES FLAVONES QUI INFLUENCE LE COMPORTEMENT ALIMENTAIRE DU CRIQUET. LA RUTINE, COMPOSE MAJORITAIRE DE T. TERRESTRIS EST UN FACTEUR AVEC 11 AUTRES GLUCOSIDES FLAVONIQUES QUI CONTRIBUENT A EXPLIQUER LA REPONSE DE L’HERBIVORE

Mots clés
DEPREDATEUR - BIOTOPE - RELATION ANIMAL VEGETAL - GROUPEMENT VEGETAL - ANALYSE SPATIALE - FLAVONOIDE - MAURITANIE - SCHISTOCERCA GREGARIA - TRIBULUS - HYOSCYAMUS NIGER
PEST - BIOTOPE - ANIMAL PLANT RELATION - PLANT COMMUNITY - SPATIAL ANALYSIS - FLAVONOID - MAURITANIA - SCHISTOCERCA GREGARIA

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 8 juin 2008, mise à jour le 18 janvier 2017