Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2016 → Smallholders’ access to dairy value chain for household food and nutritional security improvement : a study in mixed farming system of Kimbibit and Bahirdar-Zuria districts in Ethiopia

Université de Montpellier (2016)

Smallholders’ access to dairy value chain for household food and nutritional security improvement : a study in mixed farming system of Kimbibit and Bahirdar-Zuria districts in Ethiopia

Abiyou Geday E.

Titre : Smallholders’ access to dairy value chain for household food and nutritional security improvement : a study in mixed farming system of Kimbibit and Bahirdar-Zuria districts in Ethiopia

Auteur : Abiyou Geday E.

Etablissement de soutenance : Université de Montpellier

Diplôme : Doctorat en Sciences de Gestion. Spécialité Economie 2016

Résumé
Le but de cette étude été d’analyser la structure de la chaîne de valeur des produits laitiers, les déterminants et l’impact de la participation des petits exploitants dans la chaîne de valeur moderne du lait. L’étude est basée sur des données qualitatives recueillies auprès de personnes-ressources clés et sur des données quantitatives obtenues à partir d’entretiens structurés avec 60 commerçants de produits laitiers et 333 ménages de petits exploitants sélectionnés de manière aléatoire. L’analyse de contenu a été utilisée pour analyser les données qualitatives, tandis que des statistiques descriptives et des régressions ont été utilisées pour l’analyse des données quantitatives. Les résultats montrent que la majorité (70%) des petits exploitants échantillonnés participe à une chaîne de valeur laitière traditionnelle, alors que 30% participe à une chaîne de valeur moderne de lait liquide. La faible disponibilité et le coût élevé des aliments, la pénurie de l’offre en insémination artificielle, la faible productivité, le manque d’activités de vulgarisation et de services de soutien aux entreprises et des coûts de transaction élevés sont les principales contraintes pesant sur les chaînes de valeur des produits laitiers. Les résultats de l’analyse logit binaire à deux étapes montrent que la plus grande partie (65%) de l’échantillon de petits exploitants a participé à la vente de lait liquide. Sur l’ensemble des petits exploitants qui sont connectés au marché du lait, 86,1% participe à une chaîne de valeur laitière moderne ; alors que 13,9% participe à une chaîne de valeur traditionnelle de lait liquide. Les résultats montrent également que les facteurs influençant les coûts de transaction, tels que la distance au centre de collecte de lait, à la ville la plus proche, et l’adhésion à une coopérative ; les facteurs relatifs aux ressources tels que le coût des aliments pour les animaux, de nombre de vacher de race améliore des races de vache, la production journalière de lait et l’accès aux services vétérinaires influencent de manière significative les décisions de mise en marché du lait des petits exploitants et leur accès aux chaînes de valeur modernes du lait. Les résultats de l’analyse de « propensity score matching » montrent que la participation des petits exploitants agricoles à la chaîne de valeur moderne du lait a un impact positif significatif, via l’amélioration du revenu, sur la sécurité alimentaire et, grâce à une meilleure consommation de calories et diversité alimentaire, sur la nutrition des ménages. D’autre part, l’étude conclut que l’accès à la chaîne de valeur moderne du lait a un impact négatif significatif sur la consommation de lait des ménages. L’étude confirme également que les principales chaînes de valeur laitières sont traditionnelles et peu coordonnées.

Mots-clés : CHAINE DE VALEUR ; LAIT ; FILIERE ; PRODUIT LAITIER ; PETITE EXPLOITATION AGRICOLE ; PARTIE INTERESSEE ; ENQUETE ; CIRCUIT DE COMMERCIALISATION ; MODERNISATION ; UTILISATION TRADITIONNELLE ; COUT DE TRANSACTION ; REVENU DE L’EXPLOITATION ; SECURITE ALIMENTAIRE ; ETHIOPIE

Présentation

Page publiée le 4 décembre 2017