Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2010 → Contribution à l’étude de la désertification dans la zone steppique de la wilaya de Tlemcen (Algérie) : cas des zones de montagne.

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM) 2010

Contribution à l’étude de la désertification dans la zone steppique de la wilaya de Tlemcen (Algérie) : cas des zones de montagne.

Bouizem A.

Titre : Contribution à l’étude de la désertification dans la zone steppique de la wilaya de Tlemcen (Algérie) : cas des zones de montagne.

Auteur : Bouizem A.

Etablissement de soutenance : Cohabilitation Université Montpellier III, Montpellier SupAgro, CIHEAM-IAMM. 

Grade : Master 2 Recherche. Innovation et Développement des Territoires Ruraux [IDTR]. 2010

Résumé
L’objectif principal de ce travail est de diagnostiquer le phénomène de désertification et de caractériser les projets de lutte menés au niveau de la steppe de la wilaya de Tlemcen. Les nombreux travaux réalisés sur la végétation steppique en Oranie nous ont permis d’analyser l’évolution de ce phénomène au cours des dernières années. Notre travail comprend également un aperçu de la dynamique régressive de la végétation steppique. Il s’agit d’une étude diachronique sur toute la zone steppique, réalisée à partir des études scientifiques et des vues prises en 1991 et 2005 par les chercheurs de notre Université. L’élément nouveau de cette analyse est la prise en compte de l’absence totale de l’alfa (Stipa tenacissima) et la disparition de l’armoise blanche (Artemisia herba alba). Les informations collectées sur les activités économiques rurales et le niveau de vie nous ont permis de préciser le rôle des évolutions socio-économiques dans les processus de dégradation, et en particulier celui de l’élevage. Enfin, les aspects de lutte contre la désertification sont développés à travers l’inventaire des actions récentes de l’Etat dans ce domaine. L’absence de vision économique globale intégrant l’aménagement du territoire et de développement durable de cet espace, la prédominance de l’approche sectorielle, le changement brutal de système d’exploitation, la sédentarisation et la diminution des transhumances font partie des éléments expliquant la poursuite de la dégradation de la steppe.

Mots-clés : LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION ; STEPPE ; DEGRADATION DE L’ENVIRONNEMENT ; PASTORALISME ; SECHERESSE ; TERRE DE PATURAGE ; EPUISEMENT DES RESSOURCES ; ALGERIE ; TLEMCEN

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 11 décembre 2017