Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Amélioration du système de gestion des eaux usées à Rufisque

Ecole Polytechnique de Thiès (2008)

Amélioration du système de gestion des eaux usées à Rufisque

BA Abibou, LEYE Samuel

Titre : Amélioration du système de gestion des eaux usées à Rufisque

Auteur : BA Abibou, LEYE Samuel

Etablissement de soutenance : Ecole Polytechnique de Thiès

Grade : Ingénieur 2008

Sommaire
Loin de s’inscrire dans la perspective de régler pour de bon les problèmes d’assainissement de la ville de Rufisque, ce travail a eu comme principal objectif de faire un diagnostic, autrement dit un état des lieux et de proposer, au besoin, une amélioration du système de gestion existant dans le domaine des eaux usées. En fait, Rufisque, de par sa position géographique, s’érige en porte d’entrée ou de sortie de la capitale Dakar dont il constitue un des trois départements. C’est une ville qui est en train de connaître une importante extension du côté Nord qui porte déjà le nom de Rufisque II. La vie socio-économique est rythmée par d’intenses activités de commerce d’une part et une activité industrielle relativement importante exercée par SOCOCIM, VALDA, New Team, ESPI, Cap des Biches, etc. L’une des tares saillantes de la vieille ville est l’envahissement de l’espace vital par les eaux usées, surtout en hivernage. Cet état de fait engendre beaucoup de désagréments aux populations en se répercutant considérablement sur la vie active. Cette situation induit un besoin urgent d’assainir la ville pour lui faire retrouver le lustre digne d’une entité urbaine en émergence. Dans le cadre de ce projet de fin d’études, il s’est agit d’abord de dérouler un questionnaire pour recueillir les informations nécessaires à l’étude du milieu, de faire une visite guidée par les techniciens de l’antenne régionale ONAS de Rufisque pour diagnostiquer les infrastructures existantes, ensuite de proposer des schémas d’amélioration du mode de gestion existant et enfin de choisir une variante et de dimensionner le réseau, les stations de pompage et la station d’épuration suivant les horizons fixés par l’ONAS, à savoir 2020, 2030. Les méthodes de calcul hydraulique utilisées sont des plus courantes et sont développées dans le rapport et part ailleurs, le réseau eaux usées a été calculé parallèlement avec le logiciel Excel. La solution technique préconisée dans le cadre de ce projet va certainement mitiger les impacts négatifs générés par les eaux usées et permettre une réutilisation des eaux épurées à des fins de maraîchage et d’arrosage dans la perspective de baisser les factures de consommation d’eaux de la SDE.

Mots clés : assainissement, diagnostic, amélioration, eaux usées, logiciel Excel, station d’épuration, stations de pompage, variante.

Version intégrale

Page publiée le 5 mai 2018