Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Optimisation de la conception d’une centrale hybride PV-diesel pour l’électrification rurale : application à la centrale de Dionewar-Niodior

Ecole Polytechnique de Thiès (2005)

Optimisation de la conception d’une centrale hybride PV-diesel pour l’électrification rurale : application à la centrale de Dionewar-Niodior

BA Mouhamadou

Titre : Optimisation de la conception d’une centrale hybride PV-diesel pour l’électrification rurale : application à la centrale de Dionewar-Niodior

Auteur : BA Mouhamadou

Etablissement de soutenance : Ecole Polytechnique de Thiès

Grade : Ingénieur Génie Mécanique 2005

Sommaire
Le but de ce projet de fin d’études est d’optimiser la conception des centrales hybrides PV Diesel destinées à l’électrification rurale. Le gouvernement du SENEGAL s’est donné l’élan de faire accéder à tout un chacun le minimum de confort et de sécurité économique et social dont l’électricité est la base incontournable. La centrale pilote a été ainsi réalisée avec la coopération Sénégalo-Nippon en 1998 dans les îles de Dionewar et Niodior. Cette aubaine bien accueille par les populations commence à devenir cauchemar dés lors que la centrale ne remplie pas correctement les objectifs escomptés par les entreprenants et les usagers. Dans le but de bien maîtriser les centrales, la station pilote mérite une étude approfondie des paramètres de conception de ses composants pour révéler les disfonctionnements, leurs causes et éventuellement des solutions adéquates. L’étude permettra de synthétiser les différents problèmes de la centrale afin de présenter un plan de diagnostic des composants clés. L’exploitation des données de surveillance de la centrale nous a permis de mener l’étude énergétique et technologique de la centrale en incluant l’impact de la demande future et de la capacité de production. Le planning de fonctionnement actuel ne permet pas une exploitation nominale de la centrale. Bien que toutes les charges y compris les appareils non domestiques soient reportées aux plages horaires du groupe d’appoint qui n’atteint même pas 80% de sa puissance nominale. L’étude montre que la centrale ne satisfait pas les demandes sans l’appui d’une planification et pourtant bien dimensionnée au départ dans le plan énergétique. L’étude révèle aussi que l’une des causes principales de la non production de la centrale en P.Y. concerne aussi bien la forte demande énergétique que la partie électronique de puissance, notamment l’onduleur triphasé piloté avec la technologie PWM (ML !). L’approvisionnement et la maintenance ne seront pas oubliés. L’analyse de l’onduleur impose une protection des semi-conducteurs de puissance qui sont la base même de la technologie adoptée, le filtrage des paramètres électriques, etc. II n’en demeure pas moins que des consignes de maintenance auront à être dressés pour augmenter le temps de production et la fiabilité de la centrale.

Version intégrale

Page publiée le 26 mars 2018