Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2011 → Mise en place de la culture du tournesol au Burkina Faso : Quelle integration dans les systèmes d exploitations

Agrocampus Ouest (2011)

Mise en place de la culture du tournesol au Burkina Faso : Quelle integration dans les systèmes d exploitations

Lévêque, Olivier

Titre : Mise en place de la culture du tournesol au Burkina Faso : Quelle integration dans les systèmes d exploitations

Auteur : Lévêque, Olivier

Etablissement de soutenance : Agrocampus Ouest

Grade : Ingénieur agronome : Sciences des Productions Végétales Option Ingénierie des Agrosystèmes 2011

Résumé
Au Burkina Faso, la crise cotonnière de ces dernières années (baisse du prix d’achat aux producteurs, augmentation des coûts de production) pousse les producteurs à rechercher de nouvelles cultures de rente. La culture du tournesol répondrait ainsi aux besoins de diversification des producteurs et permettrait également de produire de l’huile alimentaire pour le marché national. C’est dans ce cadre qu’Agropol s’est penchée depuis trois ans sur la faisabilité du développement de la filière tournesol au Burkina. Cette étude vise à analyser l’intégration du tournesol dans les systèmes d’exploitation burkinabés. Après analyse des systèmes agraires en présence, les contraintes et atouts à la culture de tournesol seront abordés, et enfin, les facteurs de réussite à la construction d’une filière tournesol. L’étude a montré que la culture de tournesol diversifie les cultures de rentes, améliore les rotations et joue positivement sur le compte d’exploitation des producteurs, sans augmenter le temps de travail ni entrer en compétition avec les cultures vivrières. L’obtention de rendements rémunérateurs (supérieurs à la tonne) dépendra principalement du choix de la parcelle, de la profondeur de travail du sol et du respect de la densité de semis. La décision des producteurs à cultiver le tournesol découlera de l’obtention de marges brutes suffisantes, mais également de l’appui à la production, via l’apport de suivi conseil, des préfinancements d’intrants, des paiements rapides et la possibilité éventuelle de bénéficier avantageusement du tourteau

Présentation (Agrodoc Ouest)

Page publiée le 28 novembre 2017