Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2017 → L’énergie solaire pour la production d’électricité au Maghreb : transition énergétique et jeux d’échelles

Aix-Marseille (2017)

L’énergie solaire pour la production d’électricité au Maghreb : transition énergétique et jeux d’échelles

Benalouache Nadia

Titre : L’énergie solaire pour la production d’électricité au Maghreb : transition énergétique et jeux d’échelles

Using Solar energy for power generation in the Maghreb : energy transition and scales

Auteur : Benalouache Nadia

Etablissement de soutenance : Aix-Marseille université co tutelle Université de Sfax

Grade : Docteur Aix-Marseille Université 2017

Résumé
La transition énergétique « bas carbone » au Maghreb, analysée sous l’angle du déploiement de l’énergie solaire pour la production d’électricité, est appréhendée dans un double contexte euro-méditerranéen et national. Elle est notamment le fruit de projets imaginés par des structures supranationales et décidés au plus haut niveau des États. À l’échelle euro-méditerranéenne, des initiatives ont été mises en place pour appuyer le développement à grande échelle de l’énergie solaire, qu’elles émanent de dispositifs intergouvernementaux (Plan Solaire Méditerranéen en 2008), de consortia industriels privés (Desertec Industrial Initiative, Medgrid en 2009) ou de bailleurs de fonds internationaux (The World Bank CSP MENA Initiative en 2009). À l’échelle nationale, les trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) ont formulé, surtout depuis 2009, des politiques de développement des énergies renouvelables, et élaboré, pour leur mise en œuvre, des plans et programmes nationaux (Plan Solaire Marocain, Plan Solaire Tunisien, Programme National des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique en Algérie). En Tunisie, une véritable politique de maîtrise énergétique a néanmoins été initiée depuis le milieu des années 1980, donnant lieu notamment aux programmes Prosol. L’objet de cette thèse est d’analyser la mise en œuvre de la transition énergétique « bas carbone » au Maghreb et d’en montrer les implications spatiales et relationnelles aux échelles euro-méditerranéenne et nationale. Ainsi, nous montrons en quoi l’électricité contribue à redéfinir la mise en réseau des espaces régionaux et dans quelles mesures la diffusion des technologies solaires participe à redessiner la géographie de l’électricité au Maghreb. L’objet technique (infrastructure de réseau et unité de production d’électricité à partir de l’énergie solaire) est appréhendé à partir d’une approche systémique, à l’interface des sphères spatiale, sociale, politique et économique.

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale (12,08 Mb)

Page publiée le 6 décembre 2017