Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2014 → Tourisme et intégration euro-méditerranéenne : quel rôle pour les firmes touristiques dans l’évolution du tourisme au Maghreb ?

Université Panthéon-Sorbonne (2013)

Tourisme et intégration euro-méditerranéenne : quel rôle pour les firmes touristiques dans l’évolution du tourisme au Maghreb ?

Weigert Maxime

Titre : Tourisme et intégration euro-méditerranéenne : quel rôle pour les firmes touristiques dans l’évolution du tourisme au Maghreb ?

Auteur : Weigert Maxime

Etablissement de soutenance : Université Panthéon-Sorbonne -

Grade : Doctorat 2013

Résumé
Ce travail doctoral, mené dans le cadre d’une recherche-action pour l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen, s’inscrit dans les études sur la régionalisation euro-méditerranéenne. L’une des caractéristiques de l’intégration des régions Nord-Sud est le rôle central que les firmes multinationales, en tant qu’entités spatiales, tiennent dans le processus. Les travaux sur l’intégration nord-américaine (Alena) et asiatique (zone Asean + 3) révèlent que l’intensification des échanges régionaux s’est accompagnée de la mise en place d’un système productif intégré entre les pays les plus développés et les moins développés de l’ensemble. Cette recomposition régionale des systèmes productifs, impulsée par les firmes du Nord qui tirent parti des avantages comparatifs et de la proximité des pays du Sud, est l’indice d’une intégration « en profondeur ». La thèse pose la question de savoir si l’on peut observer une intégration par le tourisme comparable, dans laquelle les firmes touristiques occuperaient une place primordiale. La prise en compte de la dimension productive du tourisme ouvre la voie à une telle comparaison à l’échelle euromaghrébine. Par le volume d’activité qu’elles engendrent et par le mode de production qu’elles privilégient au Maroc et en Tunisie, les firmes touristiques fixent les grandes structures spatiales du marché régional tout en contribuant à la diffusion au Sud de la réglementation européenne de l’économie touristique. Leur rôle dans l’intégration régionale présente cependant des limites, liées à l’évolution des mobilités et des pratiques touristiques, ainsi qu’aux problématiques de gouvernance que suscite leur action, notamment à l’heure des révolutions arabes.

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale (109,6 Mb)

Page publiée le 4 décembre 2017