Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Conception et dimensionnement d’un micro-barrage de retenue d’eau de ruissellement à Keur Seib Ndoye (commune de Thiès)

Ecole Polytechnique de Thiès (1988)

Conception et dimensionnement d’un micro-barrage de retenue d’eau de ruissellement à Keur Seib Ndoye (commune de Thiès)

BA Amadou, FALL Mactar, NDIAYE Aly Ngouille

Titre : Conception et dimensionnement d’un micro-barrage de retenue d’eau de ruissellement à Keur Seib Ndoye (commune de Thiès)

Auteur : BA Amadou, FALL Mactar, NDIAYE Aly Ngouille

Etablissement de soutenance : Ecole Polytechnique de Thiès

Grade : Ingénieur 1988

Sommaire
Afin de recharger la nappe phréatique pour faciliter l’exploitation des eaux souterraines à des fins agricoles, l’exécution d’un micro-barrage de retenue d’eau de ruissellement a été retenue dans le village de KEUR SEIB NDOYE (commune de THIES). L’étude a. été divisée en différentes parties : les études topographiques Elles sont basées sur des cartes disponibles dans la région de Thiès. A l’échelle du bassin versant, les cartes disponibles ne sont pas mises à jour et ont été établies généralement pour d’autres thèmes. A l’échelle de la cuvette, elles sont plus précises avec les orthophotoplans et les relevés complémentaires. les études hydrologiques Les paramètres hydrologiques sont en grande partie basés sur les recherches expérimentales de RODIER ET AUVRAY (1965) sur les bassins versants de superficie inférieure à 200 Km2 en Afrique occidentale. les études hydrogéologiques et géotechniques Pour les premières, elles demandent un gros investissement et dans une bonne partie du pays, elles sont à l’état primaire, tandis que l’interprétation des résultats obtenus avec les secondes dépendent de la compréhension du technicien des hypothèses de base qui les régissent et de leur adaptabilité en fonction du site. L’instrumentation du site a permis la mise au point d’un piézométre de type CASAGRANDE. Six piézométres ont été installés dans la zone pour permettre le suivi des fluctuations de la nappe et de l’écoulement souterrain.

Version intégrale

Page publiée le 31 mars 2018