Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1997 → La dynamique agro-industrielle et les stratégies des acteurs à l’épreuve de l’ajustement structurel : application à l’industrie de l’alimentation animale au Maroc

Université de Montpellier 1 (1997)

La dynamique agro-industrielle et les stratégies des acteurs à l’épreuve de l’ajustement structurel : application à l’industrie de l’alimentation animale au Maroc

Bengaraa, Abdelaziz.

Titre : La dynamique agro-industrielle et les stratégies des acteurs à l’épreuve de l’ajustement structurel : application à l’industrie de l’alimentation animale au Maroc

Agro-industrial dynamics and the strategy of the actors in the context of the structural adjustment program application to animal feed industry in Morocco

Auteur : Bengaraa, Abdelaziz.

Etablissement de soutenance : Université de Montpellier 1

Grade : Doctorat : Sciences économiques : Montpellier 1 : 1997

Résumé
Cette recherche porte sur les modalités d’adaptation de l’industrie de l’alimentation animale à la structure concurrentielle, qui se dégage des réformes structurelles appliquées par le Maroc. Elle a pour objectif, d’une part, de montrer que les réformes du pas visent singulièrement le désengagement de l’état, sans proposer une stratégie d’industrialisation alternative. D’autre part, elle propose des formes d’organisation alternatives (et complémentaires aux institutions classiques : le marché et la firme), qui inciteraient une dynamique de développement par la croissance des investissements industriels. La première des deux parties situe son analyse au niveau de l’intégration de l’industrie de l’alimentation animale dans le système productif marocain, qui procède par la reproduction du modèle agro-industriel largement dominant dans les pays industrialisés. Elle met en évidence le rôle de l’articulation "technique - organisation" dans le processus de développement de l’industrie des aliments composés pour animaux au Maroc, et de son intégration dans un complexe agro-industriel qui se généralise aux productions végétales et animales locales. La deuxième partie est entamée par une critique des fondements théoriques du pas, dont la thèse principale prône la flexibilité des structures concurrentielles. Le mode de régulation qui en résulte est guidé par l’issue du rapport des forces du marche, dont l’incertitude augmente l’aversion du risque des fabricants d’aliments composés, et n’incite pas une dynamique d’expansion des investissements industriels. Pour promouvoir une telle dynamique, la promotion de modalités d’organisation alternatives plus efficaces, a été proposée par cette recherche

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 3 mai 2018