Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2001 → Le secteur d’abattage de poulets de chair en Tunisie : groupes stratégiques et compétitivité

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM) 2001

Le secteur d’abattage de poulets de chair en Tunisie : groupes stratégiques et compétitivité

Shaiek J.

Titre : Le secteur d’abattage de poulets de chair en Tunisie : groupes stratégiques et compétitivité

Auteur : Shaiek J.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master of Science (MS) 2001

Résumé
L’objectif de ce travail est d’analyser la compétitivité des entreprises d’abattage en Tunisie dans un contexte de libéralisation des échanges et d’ouverture des marchés. La compétitivité globale du secteur d’abattage se rapporte aussi bien à la compétitivité de l’environnement général tunisien qu’à celui des entreprises. L’analyse structurelle du secteur de l’abattage révèle la prédominance des structures traditionnelles sur les structures industrielles, l’abattoir étant le critère de distinction entre les deux. A travers l’analyse des comportements stratégiques des entreprises d’abattage, nous montrons le rôle que joue Poulina dans la structuration de la filière avicole tunisienne et dans la modification du paysage concurrentiel du secteur. La dynamique concurrentielle entre les différents agents du secteur de l’abattage permet de distinguer trois groupes stratégiques qui diffèrent par l’étendue de la gamme des produits présentés, les niveaux technologique et d’intégration ainsi que la pénétration commerciale. Ces critères ont été retenus comme étant les frontières stratégiques des groupes ainsi formés. Le premier groupe industriel est constitué d’entreprises capitalistiques à l’instar de Poulina et de Sopat. Il réalise des économies d’échelle, dégage des marges intéressantes, lui permettant ainsi d’être compétitifs et d’affronter la libéralisation des échanges avec plus de sécurité. Le deuxième groupe est essentiellement constitué de PME, handicapées par le manque d’intégration. Elles sont amenées soit à entamer une mise à niveau et s’allier avec le premier groupe, soit à s’orienter vers des stratégies d’alliance et de partenariat. Quant au troisième groupe, il est constitué par les tueries artisanales et demeure l’acteur dominant. Malgré les efforts d’industrialisation, ce secteur continue à approvisionner les quartiers populaires. La survie de ce groupe est fortement liée au comportement d’achat du consommateur tunisien qui continue de s’y approvisionner

Mots-clés : TUNISIE ; ABATTOIR ; POULET DE CHAIR ; STRATEGIE DE L’ENTREPRISE ; COMPETITIVITE ; LIBERALISATION DES ECHANGES ; AVICULTURE ; DIMENSION DE L’ENTREPRISE ; CONCURRENCE ECONOMIQUE

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 2 mai 2018