Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Côte d’Ivoire → Contribution à la valorisation des phosphates naturels du Burkina Faso : études des effets de l’interaction phosphates naturels - matières organiques

UNIVERSITE NATIONALE DE COTE D’IVOIRE (1993)

Contribution à la valorisation des phosphates naturels du Burkina Faso : études des effets de l’interaction phosphates naturels - matières organiques

Lompo, Francois

Titre : Contribution à la valorisation des phosphates naturels du Burkina Faso : études des effets de l’interaction phosphates naturels - matières organiques

Auteur : Lompo, Francois

Etablissement de soutenance : UNIVERSITE NATIONALE DE COTE D’IVOIRE

Grade : DOCTEUR INGENIEUR 1993

Résumé
De nombreux travaux de recherches, réalisés sur les sols du Burkina, ont révélé leur carence quasi générale en phosphore et l’importance de la matière organique dans l’amélioration durable de leur potentiel de production. L’utilisation agricole des phosphates naturels provenant de l’important gisement de Kodjari, à travers leur association à la matière organique, au champ ou au cours du compostage, est abordée dans cette étude. Les dispositifs en milieux contrôlés (incubation, vases de végétation) et en milieu réel (expérimentation au champ) ont permis d’établir l’intérêt de cette association. Ainsi, la qualité des matières organiques et l’efficacité des phosphates naturels sont-elles améliorées. Les rendements des cultures et certaines caractéristiques du sol (pH, c, P, CEC et bases échangeables) ont connu une évolution favorable. L’association phosphates naturels - matières organiques, constitue donc une alternative prometteuse pour accroître de façon durable la productivité des sols au Burkina Faso. Ce thème technique devrait faire l’objet d’une attention particulière et soutenue de la part des structures de développement agricole.

Mots clés : phosphates naturels de Kodjari, matières organiques, sols ferrugineux lessivés, dolomie de Tiara, sorgho

Version intégrale

Page publiée le 5 décembre 2017