Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2003 → La gestion des terroirs dans la zone de colonisation agricole du Ganzourgou : cas de Mogtedo 2, Bombore et Rapadama

Université de Ouagadougou (2003)

La gestion des terroirs dans la zone de colonisation agricole du Ganzourgou : cas de Mogtedo 2, Bombore et Rapadama

Bama Blaise

Titre : La gestion des terroirs dans la zone de colonisation agricole du Ganzourgou : cas de Mogtedo 2, Bombore et Rapadama

Auteur : Bama Blaise

Etablissement de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Maîtrise de Géographie 2003

Résumé
Les vallées du Nakambé étaient à l’instar d’autres vallées fluviales du Burkina Faso, riches mais désertes d’hommes à cause de la cécité des rivières. Aussi, l’État a-t-il entreprit des travaux d’aménagement en vue de leur exploitation par des populations venues en majorité des zones surpeuplées du pays. Les premières approches mises en oeuvre pour l’exploitation des terres “ neuves ” en WC de contribuer au développement économique et à l’autosuffisance alimentaire du Burkina Faso en général et des régions concernées en particulier, ont favorisé la naissance et l’entretien d’une mentalité d’assistance chez les exploitants AVV. De nombreux déséquilibres ont entraîné des migrations incontrôlées et des tensions sociales dans la région, et une modification des écosystèmes naturels. Afin de résoudre les problèmes liés à la colonisation, une nouvelle stratégie de développement et dc gestion des ressources naturelles ( la Gestion des Terroirs) a été préconisée. Y avait-il une nécessité véritable ? La mise en ceuwe de l’approche Gestion des Terroirs traduit une volonté du projet à transférer les responsabilités aux communautés et à les impliquer au mieux dans la gestion des ressources naturelles et du développement. L’approche Gestion des Terroirs a-t-elle engendré une dynamique plus importante ? C’est le centre d’intérêt du présent document qui aborde le bilan de l’approche en faisant ressortir non seulement les différents types de r& lisations(délimitation et matérialisation des limites des terroirs villageois, organisation et sécurisation des producteurs, actions de développement local et de restauration des ressources naturelles, . . .) , mais aussi les limites ou insuffisances notamment le problème du développement des activités sccio-économiques rurales et de la participation des communautés à la gestion durable des ressources de leurs terroirs. La présente étude est aussi une contribution à la recherche de solutions aux problèmes de développement des colonies de peuplement organisées dans la zone des vallées du Ganzourgou.

Version intégrale

Page publiée le 9 mars 2018