Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2001 → L’ensablement du lac Bam : causes et conséquences

Université de Ouagadougou (2001)

L’ensablement du lac Bam : causes et conséquences

Boena Cyrille

Titre : L’ensablement du lac Bam : causes et conséquences

Auteur : Boena Cyrille

Etablissement de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Maîtrise de Géographie 2001

Résumé
Au Burkina Faso comme partout ailleurs dans les régions tropicales, le problème de l’ensablement des retenues d’eau naturelles et artificielles se pose avec acuité. Le lac Bam dont la province porte le nom, et qui fait l’objet de cette étude n’échappe pas à cette règle. L’ensablement du lac Bam se traduit par le comblement lent et progressif de la cuvette lacustre par des dépôts allochtones. Les causes de cet ensablement sont à chercher dans la dynamique superficielle du bassin versant du lac. Cette dynamique se traduit par l’érosion des terres sur les surfaces topographiquement hautes du bassin versant, le transport des sédiments érodés et leur dépôt dans la cuvette lacustre. Selon les études menées sur le terrain, les dépôts dans le lac ont une épaisseur variant entre 0.75 m et 2.70 m. Les plus grandes épaisseurs de sédiments se rencontrent généralement dans les prolongements dans le lac des grands cours d’eau, où les apports de sédiments sont importants. Cela à pour conséquences le sectionnement du lac en plusieurs marigots en périodes d’étiage, une réduction considérable de sa capacité de stockage et enfin des pénuries d’eau pour les activités agropastorales qui se développent sur son bassin versant. Face à cet ensablement qui pourrait se traduire à long terme par une disparition du lac, les populations locales réagissent en développant avec l’appui des structures et des organisations non gouvernementales présentes dans la zone, des stratégies de lutte contre la dégradation des sols et partant contre l’afflux des sédiments dans le lac. Toutefois ces stratégies de lutte ne sauraient résoudre complètement le problème de l’ensablement du lac que si elles sont accompagnées d’actions d’aménagement à l’échelle du bassin versant du lac.

Mots clés : Burkina Faso, Province du Bam, Bassin versant, Ensablement, Capacité de Stockage, Dégradation du Milieu.

Version intégrale

Page publiée le 8 avril 2018