Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2008 → Relation entre couverture arborée et teneur en carbone du sol dans une dehesa, région de Tolède , Espagne . Application à l’évaluation du stock de carbone du sol des dehesas

AgroParisTech-ENGREF Nancy (2008)

Relation entre couverture arborée et teneur en carbone du sol dans une dehesa, région de Tolède , Espagne . Application à l’évaluation du stock de carbone du sol des dehesas

Simonot Emilien

Titre : Relation entre couverture arborée et teneur en carbone du sol dans une dehesa, région de Tolède , Espagne . Application à l’évaluation du stock de carbone du sol des dehesas

Auteur : Simonot Emilien

Etablissement de soutenance : AgroParisTech-ENGREF Nancy

Grade : Ingénieurs Forestiers (FIF) 2008

Résumé
La dehesa est un système agroforestier multistrate occupant une grande surface du sud ouest de la péninsule ibérique. Elle se caractérise par une grande variabilité spatiale due pour beaucoup à la couverture arborée. Les arbres ont une influence sur différentes propriétés du sol, notamment à cause de l’ombrage et de la chute de litière. Dans le cadre de l’inventaire des bilans de carbone en Espagne, l’objectif de ce travail est de mettre en place une méthode de calcul du stock de carbone organique dans les cinq premiers centimètres du sol de dehesa basée sur l’étude des relations sol-arbre. À partir d’un échantillonnage intensif sur une parcelle de 72 ´ 100 m (réalisé sur le site expérimental « El Dehesón del Encinar », Tolède, Espagne), des techniques géostatistiques permettent de modéliser l’influence de l’arbre sur le carbone organique du sol. Pour cela un modèle spatial « sol-arbre » a été développé, basé sur des variables qui dépendent, de la position des arbres et de leurs paramètres dendrométriques (taille des houppiers et situation sur la parcelle). Les résultats démontrent l’importance du rôle de l’arbre sur la répartition du carbone dans les sols de ce type d’écosystème. Le modèle spatial « sol-arbre » est développé pour faciliter son application à d’autres zones. Cette étude pourrait servir de base à la compréhension de l’évolution du stock de carbone organique dans les sols de dehesa selon différents scénarios et à différentes échelles.

Présentation (AgroParisTech)

Page publiée le 7 décembre 2017