Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1998 → Le périmètre irrigué de Di dans la vallée du Sourou : une expérience de gestion paysanne

Université de Ouagadougou (1998)

Le périmètre irrigué de Di dans la vallée du Sourou : une expérience de gestion paysanne

Foro Emmanuel

Titre : Le périmètre irrigué de Di dans la vallée du Sourou : une expérience de gestion paysanne

Auteur : Foro Emmanuel

Etablissement de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Maîtrise de Géographie 1998

Résumé
La politique de mise en valeur des terroirs avec production intensive par l’utilisation de moyens modernes de travail est à l’origine de l’aménagement des vallées des principales rivières du Burkina Faso. Avec sa capacité de 15 000 ha de sols, la vallée du Sourou est classée parmi les grands pôles d’investissement. Au nombre des possibilités se trouve le périmètre de Di équipé d’un système d’irrigation par aspersion installé par la SOMDIAA en 1979, cédé à la SOFITEX en 1984, et à la SOCADI en 1994. L’information et le recrutement organisés par .un projet (PRODECIS) de la Sofïtex en 1986 ont été marqués par une sorte de précipitation répondant à l’urgence de la nécessité de récupérer les installations existantes. Le PRODECIS, après avoir ajouté deux unités d’irrigation, a dirigé l’exploitation avec des paysans équipés de matériel agricole et de bceufs de trait, et organisés en 5 groupements pré-coopératifs pour la production de mais (vendu aux brasseries). de blé (acheté par les G.M.B), de coton (écoulé à la Sofitex), de sorgho (consommé par la famille) et de légumineuses (consommées ou /et vendues sur les marchés locaux). Les résultats techniques et économiques sont évalués positivement, Après une série de formations, sommaires pour la plupart, les paysans reçoivent une invitation à fusionner les unités coopératives. Ainsi se constitue la SOCADI en 1989 avec 130 paysans engagés à préparer l’autopromotion. La confrontation à la situation réelle de gestion autonome commencée en 1995, avec les difficultés, les tensions sociales et les désertions qui en découlent malgré le dynamisme inhérent à la structure, laisse apparaître le risque d’échec de cette entreprise gigantesque conçue sansune participation suffisante des premiers concernés.

Mots clés : allée du Sourou, Burkina Faso, agriculture, aménagement, irrigation, transfert de gestion, coopérative, organisation paysanne.

Version intégrale

Page publiée le 10 avril 2018