Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1997 → Caractéristiques socio-économiques des ménages et différenciation spatiale de la prévalence diarrhéique des enfants de moins de 5 ans : étude comparative entre la ville de Ouagadougou et le milieu rural du centre du Burkina Faso

Université de Ouagadougou (1997)

Caractéristiques socio-économiques des ménages et différenciation spatiale de la prévalence diarrhéique des enfants de moins de 5 ans : étude comparative entre la ville de Ouagadougou et le milieu rural du centre du Burkina Faso

Kabore Jonase

Titre : Caractéristiques socio-économiques des ménages et différenciation spatiale de la prévalence diarrhéique des enfants de moins de 5 ans : étude comparative entre la ville de Ouagadougou et le milieu rural du centre du Burkina Faso

Auteur : Kabore Jonase

Etablissement de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Maîtrise de Géographie 1997

Résumé partiel
Les enfants du Burkina Faso, à l’instar de ceux des autres pays sous-développés souffrent sérieusement des maladies diarrhéiques. Malgré les actions entreprises par le Ministère de la Santé et ses partenaires, “la situation ne s’est pas améliorée et la réduction de 25% du taux d’incidence de la diarrhée est loin d’être atteinte” (SP- PAN/Enfance Situation des enfants au Burkina Faso. 1996, p. 11). Le problème de la diarrhée faisant intervenir des facteurs de divers ordres, on ne peut se cantonner aux études strictement médicales dans la recherche de ses solutions. La présente étude porte sur la ville de Ouagadougou et le milieu rural des provinces qui lui sont limitrophes. Son but est de rechercher les facteurs associés à la prévalence de la diarrhée ainsi que les différences selon le milieu de résidence. Le cadre conceptuel de référence est le modèle de MOSLEY et CHEN (1984) portant sur les déterminants de la mortalité infantile. Nous nous sommes servis donc des caractéristiques socio-économiques des ménages que nous avons scindées en 5 groupes de variables. L’analyse s’est effectuée sous la forme d’une double comparaison au regard des objectifs que nous nous sommes fixés :
- Comparer entre elles les relations respectives des différentes variables sur les differents niveaux de prévalence,
- Comparer ces mêmes relations entre les deux milieux de résidence. De l’analyse, les principaux résultats se présentent comme suit : Quelle que soit la variable considérée dans la catégorie des caractéristiques environnementales, l’évolution de la prévalence de la diarrhée varie aussi bien entre indicateurs que par milieu de résidence. Même si l’enfant de moins de 5 ans ne peut pas utiliser des latrines, c’est à cet endroit que ses selles doivent être jetées pour réduire la contamination fécale-orale. L’existence de cette installation est associée à de faibles fréquences de diarrhée aussi bien en v-ille qu’en campagne. La baisse de la prévalence lorsque l’on passe d’un type de lieu d’aisance à un autre est plus importante en ville qu’en campagne. Quant à l’eau de boisson. même si elle est potable dès la source, le conditionnement, le transport et le stockage sont des étapes qui peuvent réduire sa qualité. L’eau n’est certes pas la seule source de contamination mais c’est sur les 70,43% des enfants de Ouagadougou et les 4,10% des enfants du milieu rural consommant l’eau de robinet sensée être potable que nous enregistrons les plus fortes fréquences diarrhéiques selon la source de l’eau de boisson : 28% en milieu rural et 19,89% à Ouagadougou. Nous précisons cependant que pour les&&- de la comparaison, la modalité eau de robinet regroupe des sources comme forage, eau en bouteille vendeur d’eau.

Mots clés : enfant, rural, urbain, ménage, diarrhée, caractéristique socio- économique..

Version intégrale

Page publiée le 31 décembre 2017