Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2016 → Analyse de la gestion du temps d’occupations et de son incidence sur les revenus des femmes de Samorogouan au Burkina Faso

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2016)

Analyse de la gestion du temps d’occupations et de son incidence sur les revenus des femmes de Samorogouan au Burkina Faso

Traore, Aissiata

Titre : Analyse de la gestion du temps d’occupations et de son incidence sur les revenus des femmes de Samorogouan au Burkina Faso

Auteur : Traore, Aissiata

Etablissement de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2016

Résumé
Le temps des femmes est reparti entre les activités domestiques et les activités productives. Au plan domestique, elles assurent rentretien des ménages, l’alimentation de leurs familles, l’éducation des enfants, etc. Au niveau économique, elles s’investissent dans l’agriculture, l’élevage, la transformation des produits agro-alimentaires et le petit commerce qui leurs procurent un certain revenu, qu’elles emploient pour contribuer à la prise en charge de leurs besoins et de celui de leurs familles. Malgré ces occupations, le temps d’occupations de la femme reste peu connu, sinon imprécis. Notre étude a eu pour objectif d’analyser l’incidence du temps d’occupation de la femme sur son revenu. L’analyse des données collectées auprès de 80 femmes, responsables de parcelles, dans la commune de Samorogouan et traitées avec le logiciel XLSTAT version 2007 a permis d’avoir les résultats suivants. Les femmes consacrent par jour : 3,3 heures aux travaux champêtres du mari ; 1,5 heures aux travaux champêtres personnels ; 1,5 heures aux activités économiques et 3,2 heures aux travaux ménagers ; 0,7 heure à l’entretien des enfants et 0,6 heure à leurs propres soins. L’activité agricole contribue à hauteur de 49,62 % au revenu total. La pratique des activités secondaires améliore le revenu des femmes, avec un avoir additionnel de 81 079 FCFA par an. Ainsi, celles qui font le commerce et l’activité agricole ont un revenu moyen de 160950 FCFA par an. Tandis que celles qui ne font que l’activité agricole seule, ont un revenu moyen annuel de 79 871 FCFA. Les revenus obtenus sont alloués aux dépenses d’alimentation, d’habillements, de santé et aux besoins des enfants. C’est dire donc que les femmes de Samorogouan gèrent de manière assez efficace leurs temps d’occupations et leurs revenus au profit de leurs familles et d’elles-mêmes.

Mots clés : femme, revenu, activité agricole, activité domestique, commerce, Burkina Faso

Version intégrale

Page publiée le 25 décembre 2017, mise à jour le 7 septembre 2020