Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2016 → Effets de la fréquence de traite et de la complémentation sur la production de lait de la vache Zebu Peulh

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2016)

Effets de la fréquence de traite et de la complémentation sur la production de lait de la vache Zebu Peulh

Dembele, Abel

Titre : Effets de la fréquence de traite et de la complémentation sur la production de lait de la vache Zebu Peulh.

Auteur : Dembele, Abel

Etablissement de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2016

Résumé
La production laitière au Burkina Faso est dominée par le système extensif. La présente étude visant à accroitre cette production dans les conditions réelles d’élevage tout en préservant la qualité du lait a été effectuée d’août à décembre 2015 à Kimidougou, localité située à environ 20 km au Nord-Est de la ville de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, sur vingt-quatre vaches zébu peulh. L’objectif de l’étude a porté sur la détermination de l’effet conjugué de l’alimentation (quantité et qualité) et de la fréquence de traite sur la productivité de la vache zébu peulh et la qualité (teneur de composants chimiques) du lait. Un calcul de rentabilité a permis de dégager une combinaison des facteurs de production permettant d’obtenir des rendements assez intéressants. Les animaux étaient répartis en trois lots (A, B et C) de huit, chaque lot recevant un traitement spécifique. Une fois par semaine, la production journalière par vache était mesurée et un volume de 30 ml de lait était prélevé par vache pour analyse. La détermination de la composition chimique du lait a été faite par la méthode infrarouge et a porté sur les matières grasses, les matières protéiques, le lactose, les matières sèches et les matières minérales. Au total, 321 échantillons ont été mesurés et analysés et les résultats nous ont permis de déterminer une production moyenne journalière par vache de 1,02 ± 0,34 litres, 1,74 ± 0,41 litres et 3,20 ± 0,39 litres de lait respectivement pour les traitements A, B et C appliqués. La production est restée assez bonne au cours de toute la lactation et le lait produit était de bonne qualité nutritionnelle et industrielle.De manière générale, les traitements ont eu un faible effet sur la composition chimique moyenne du lait et, les seuls effets notables (P < 0,05) se sont situés entre les lots B et C pour les matières butyriques et protéiques. De plus, la teneur de la matière minérale a été significativement plus élevée (P < 0,05) pour le traitement B que pour les deux autres traitements.Par ailleurs, quelques fluctuations de la production quantitative et qualitative (composition chimique) du lait liées à la durée de l’intervalle entre les traites dans la journée et au mois de lactation ont été observées.

Mots clés : Vaches zébu peulh ; complémentation, fréquence de traite, lait, productivité, composition chimique du lait

Version intégrale

Page publiée le 24 décembre 2017