Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Accaparement des terres, insécurité alimentaire et inégalité des genres : les cas du Ghana et du Burkina Faso

Université du Québec à Montréal (2017)

Accaparement des terres, insécurité alimentaire et inégalité des genres : les cas du Ghana et du Burkina Faso

Popescu, Christina Andreea

Titre : Accaparement des terres, insécurité alimentaire et inégalité des genres : les cas du Ghana et du Burkina Faso.

Auteur : Popescu, Christina Andreea

Université de soutenance : Université du Québec à Montréal

Grade : MAÎTRISE EN SCIENCE POLITIQUE 2017

Résumé
L’accaparement des terres est un phénomène qui a pris énormément d’ampleur dans les dernières années, soit depuis la crise économique de 2007-2008 qui a alors secoué la planète entière. La région de l’Afrique de l’Ouest ne fait pas exception à cet engouement et plusieurs cas d’accaparement des terres y ont été répertoriés depuis par des nationaux et des non nationaux. C’est également dans les années 2000 que plusieurs textes de lois foncières ont été créés dans cette région du monde, et notamment au Ghana et au Burkina Faso, avec l’ intention d’offrir une plus grande sécurisation foncière pour les populations locales, mais également pour les investisseurs intéressés par le domaine foncier. De plus, ces pays sont également aux prises avec des problèmes d’insécurité alimentaire dans certaines de leurs régions et les femmes agricultrices sont, en général, les plus vulnérables face à cette problématique. Ce mémoire se veut être une étude comparative et analytique des situations du Ghana et du Burkina Faso en lien avec 1 ’augmentation des cas d’accaparement des terres sur leurs territoires respectifs, l’adoption des nouvelles lois foncières, ainsi que la prévalence de l’insécurité alimentaire et de certains types de discrimination que vivent les agricultrices par rapport à l’accès à la terre. Par l’analyse de plusieurs textes de lois et de statistiques existantes, nous démontrerons que 1’ accaparement des terres, conjugué aux autres situations existantes au Ghana et au Burkina Faso, risque d’exacerber l’état d’ insécurité alimentaire et foncière des femmes issues des zones rurales.

Mots Clés : Accaparement des terres ; Propriété foncière – Droit ; Sécurité alimentaire ; Discrimination à l’égard des femmes ; Ghāna ; Burkina Faso

Présentation

Version intégrale (9 Mb)

Page publiée le 14 janvier 2018