Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2016 → Etude des caractéristiques morphologiques des graines et des paramètres de croissance de Prosopis africana (Guill.&Perr.) Taub. en pépinière de vingt provenances de trois pays sahéliens Ouest Africains

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2016)

Etude des caractéristiques morphologiques des graines et des paramètres de croissance de Prosopis africana (Guill.&Perr.) Taub. en pépinière de vingt provenances de trois pays sahéliens Ouest Africains

Kafando, Windlassida Abdoul Cader Ben Ibrahim

Titre : Etude des caractéristiques morphologiques des graines et des paramètres de croissance de Prosopis africana (Guill.&Perr.) Taub. en pépinière de vingt provenances de trois pays sahéliens Ouest Africains.

Auteur : Kafando, Windlassida Abdoul Cader Ben Ibrahim

Etablissement de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2016

Résumé
Prosopis africana (Guill. & Perr.) Taub. est une espèce à fonctions multiples. Cependant, l’insuffisance d’informations en qualité et en quantité sur sa variabilité génétique de l’espèce ne facilite pas sa domestication. La présente étude s’est focalisée sur la variabilité morphologique des graines et des paramètres de croissance de Prosopis africana en pépinière de 20 provenances de 3 pays sahéliens d’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali et Niger) afin de contribuer à une meilleure connaissance de sa variabilité génétique. Le matériel végétal utilisé, est constitué des graines de 390 semenciers de 20 provenances. L’étude de la variabilité morphologique a concerné 15 provenances de trois pays. Pour cela, nous avons mesuré la longueur, la largeur, l’épaisseur et le poids de la graines par arbre sélectionnées de façon randomisée. Celle de la croissance en pépinière a concerné 20 provenances internationales des trois pays. Ainsi, nous avons mis en place deux essais dont un à la pépinière de l’antenne régionale de Kaya (l0 5’ Wet 1304’ 36"N en zone sub-sahélienne) et un à la pépinière centrale du CNSF à Ouagadougou (120 28’ 32" N et 10 24’ 32" W en zone nord soudanienne). Pour chaque essai, au total 6400 pots ont été ensemencés selon le dispositif expérimental de 4 blocs complets randomisés avec 20 provenances (ou traitements). Les résultats ont révélé une importante variabilité génétique entre les provenances (P < 0,000). De façon générale, l’étude de la variabilité morphologique des graines, celle de la germination, de la croissance et de la survie ont fait ressortir l’existence d’une importante variabilité entre les provenances (P < 0,000) pour chacun des paramètres étudiés. L’étude de la variabilité morphologique et de la croissance en pépinière a mis en évidence, une variation longitudinale du poids de la graine, de la hauteur totale et du nombre de feuille de la plantule. Le taux de germination est relativement intéressant pour l’ensemble de l’essai (65,82%) avec la provenance Yanfolila (Mali) ayant le plus grand taux de germination (80,94%) ; Nahirindon (Burkina Faso) présente les meilleures caractéristiques de croissance. Le diamètre au collet est aussi fonction du poids de la graine. En outre, l’étude a montré une différence de comportement de la croissance de Prosopis africana entre les deux sites de l’essai. De même, le taux de survie a été relativement satisfaisant pour l’ensemble de l’essai (57,55%) avec Bandougou (Burkina Faso) ayant le plus grand taux de survie (73,13%).

Mots clés : Prosopis africana, eSSai, provenances internationales, variation longitudinale, croissance, taux de germination et de survie.

Version intégrale

Page publiée le 26 décembre 2017