Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Caractérisation agro-morphologique de trois populations F4 de lignées recombinantes de sorgho ( sorghum bicolor (L.) Moench ) pour la tolérance aux moisissures des grains au Sénégal

Université Cheikh Anta Diop (UCAD) 2016

Caractérisation agro-morphologique de trois populations F4 de lignées recombinantes de sorgho ( sorghum bicolor (L.) Moench ) pour la tolérance aux moisissures des grains au Sénégal

GBEDIE, Nadre Audrey

Titre : Caractérisation agro-morphologique de trois populations F4 de lignées recombinantes de sorgho ( sorghum bicolor (L.) Moench ) pour la tolérance aux moisissures des grains au Sénégal

Auteur : GBEDIE, Nadre Audrey

Université de soutenance : Université Cheikh Anta Diop (UCAD)

Grade : Master en phytopharmacie et protection des végétaux 2016

Résumé
Les moisissures des grains sont l’une des principales contraintes biotiques qui affectent la culture de sorgho au Sénégal. Afin de réduire de façon significative les pertes de récolte dues à ces agents phytopathogènes, des essais ont été réalisés à la statio n de recherche de l’ISRA de Sinthiou M alè me durant la saison pluvieuse 2015. Le dispositif expérimen tal est un «  augmented design  » et le facteur étudié est la lignée de sorgho. L es résultats obtenus sur l’indice de sévérité ont mon tré que 20 génotypes sont moyennement résistants avec une note de sévérité de 3 alors que les autres ont été sensibles aux attaques des moisissures. Parmi c es vingt (20) génotypes , figurent la variété CSM63, 18 lignées issues du croisement entre Nganda et CSM63 et une (1) seule lignée (1051) issue du croisement entre Nganda et Sureno . La sévérité de la moisissure des grains était fortement corrélée avec la couleur des grains et la texture de l’endosperme. Ainsi, une corrélation négative et hautement signif icative a été observée entre la sévérité de la maladie et la couleur des grains (r = - 0,55) tandis qu’une corrélation hautement significative et positive fut observée entre la texture de l’endosperme et la sévérité de la maladie (r = 0, 56). L ’endosperme et la couleur des grains ont , en partie, contribué à la résistance des lignées. Des corrélations faibles et significatives entre la sévérité de la maladie et la couleur des glumes, la couverture des grains par les glumes, l’exsertion paniculaire, la compac ité et la forme de la panicule ainsi que la durée semi- floraison indiquent que ces traits ont eu relativement moins d’effets sur la réponse des moisissures.

Mots clés : Moisissures des grains – Sénégal – Augmented design – Lignée de sorgho - Caractérisation agro-morphologique -Résistance

Version intégrale (Bibliothèque numérique UCAD)

Page publiée le 7 janvier 2018, mise à jour le 5 décembre 2018