Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Gestion du cycle de vie et changement stratégique : vers une démarche de mise en œuvre dans le cas d’une société publique du secteur de l’énergie au Burkina Faso

Université du Québec à Montréal (2015)

Gestion du cycle de vie et changement stratégique : vers une démarche de mise en œuvre dans le cas d’une société publique du secteur de l’énergie au Burkina Faso

Zagre, Singapinda

Titre : Gestion du cycle de vie et changement stratégique : vers une démarche de mise en œuvre dans le cas d’une société publique du secteur de l’énergie au Burkina Faso

Auteur : Zagre, Singapinda

Université de soutenance : Université du Québec à Montréal

Grade : Maîtrise en sciences de la gestion 2015

Résumé
Plusieurs outils ont été développés et sont utilisés en entreprise pour une gestion durable (UNEP, 2004, 2005, 2006). La littérature s’attarde plus sur le développement d’outils et sur les finalités de ces derniers que sur la démarche d’opérationnalisation. Les cheminements, voire les démarches à suivre, pour y arriver sont très peu explorés. Quelle démarche de mise en œuvre pour mobiliser ces outils dans la stratégie de l’entreprise dans le cas d’un pays en voie de développement ? Comment apprivoiser l’aspect culturel de l’organisation pour qu’il ne devienne pas un obstacle au changement ? Nous avons réalisé une étude de cas dans une entreprise publique du secteur du pétrole au Burkina Faso. Sa mission est d’assurer la sécurité énergétique du pays. Elle a le monopole de l’importation, du stockage et de la distribution des produits pétroliers. L’objectif de l’étude est de comprendre en profondeur sa culture organisationnelle et de déterminer une démarche de mise en œuvre de la gestion du cycle de vie qui tient compte de cette culture. Nous avons mené des entrevues avec une douzaine de participants membres du comité de direction de l’entreprise et analysé les documents (lois, règlements et textes institutionnels) applicables à l’entreprise. Nos travaux révèlent une culture exécutive, bureaucrate, de type loyauté réciproque et avec une grande distance hiérarchique et une peur à l’incertitude issue de la culture nationale dans laquelle la standardisation des objectifs et des compétences assure une adhésion des parties prenantes. Sa culture est aussi influencée par le cadre institutionnel au niveau national. Cette culture est caractéristique de l’administration de l’Afrique de l’Ouest. Il y a peu d’initiatives en cours que l’on peut raccrocher à la gestion du cycle de vie. Au plan national, la position de monopole de l’entreprise lui confère cependant une capacité d’influence sur les autres parties de sa chaine de valeur. De plus, l’étude nous fournit les éléments qui nous ont permis d’élaborer une démarche de mise en œuvre de la gestion du cycle de vie en sept étapes en standardisant les objectifs et les compétences. Sur le plan managérial, cette démarche devrait permettre aux décideurs d’amorcer un changement par l’adoption d’une démarche de gestion du cycle de vie.

Mots clés : gestion du cycle de vie, pensée du cycle de vie, développement durable, la culture organisationnelle, la gestion du changement, la stratégie d’entreprise, démarche

Présentation

Version intégrale (23 Mb)

Page publiée le 4 janvier 2018