Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Contribution à l’étude de la qualité physico-chimique et métallique des eaux de surface (Oued Moulouya/Barrage Hassan II) au voisinage de la mine abandonnée Zeïda (Haute Moulouya)

Université Cadi Ayyad Marrakech (2013)

Contribution à l’étude de la qualité physico-chimique et métallique des eaux de surface (Oued Moulouya/Barrage Hassan II) au voisinage de la mine abandonnée Zeïda (Haute Moulouya)

Chaoui Maryeme

Titre : Contribution à l’étude de la qualité physico-chimique et métallique des eaux de surface (Oued Moulouya/Barrage Hassan II) au voisinage de la mine abandonnée Zeïda (Haute Moulouya)

Auteur : Chaoui Maryeme

Etablissement de soutenance : Université Cadi Ayyad Marrakech

Grade : Master Sciences et Techniques Eau et Environnement 2013

Résumé
Située à l’oriental du Maroc dans la Haute Moulouya, la mine de Zeïda faisait partie du plus grand gisement plombifère du Maroc. Après avoir connu l’exploitation intense du minerai de plomb de 1972 à 1985 ce centre minier est actuellement abandonnée sans réhabilitation : des haldes à résidus de traitement abandonnées sur les berges et sur le parcours de l’oued Moulouya non loin du barrage Hassan II situé à une quinzaine de kilomètres en aval, des terrils miniers et des carrières profondes abandonnés. L’étude concerne la qualité physicochimique et métallique des eaux de surface (oued Moulouya, oued Ansegmir, Barrage Hassan II) au voisinage de la mie de Zeïda afin d’établir un diagnostic de l’état de la qualité de ces eaux, compte tenu de leur usage à des fins tant domestiques qu’agricoles. Dans ce contexte deux compagnes d’échantillonnage ont été effectuées au niveau de dix stations, la première en saison humide (Février 2013), la deuxième en saison sèche (Juin 2013), les paramètres physicochimiques ont été mesurés et des analyses ont été réalisés au laboratoire et tout ceci pour étudier la qualité des eaux prélevées. Les résultats de l’étude montrent des concentrations élevées en éléments majeurs (Na+, K+ Mg2+, Cl-, SO4-, NO3-, HCO3-) en particuliers au niveau des stations situées au voisinage de la mine et généralement pendant la saison sèche. Au niveau du barrage Hassan II, l’augmentation des concentrations n’est pas très distinguée. Les résultats d’analyse des éléments traces métalliques dans la seule phase dissoute, nous n’ont pas permis de donner un jugement perspicace sur la pollution métallique des eaux étudiées. Ainsi, la comparaison entre les résultats obtenus et la grille de qualité des eaux de surface que la qualité physico-chimique des eaux de l’oued Moulouya et du barrage Hassan II destinée à la consommation des populations est en général moyenne à bonne. Selon la grille de qualité des eaux destinées à la production de l’eau potable ces eaux nécessitent un traitement physique simple et la désinfection pour qu’elles soient aptes à la consommation humaine.

Présentation (ABHATOO)

Version intégrale (5,83 Mb)

Page publiée le 17 mai 2018