Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → GESTION DE LA MIGRATION DE RETOUR DE LA DIASPORA MAROCAINE DE FRANCE ET CREATION DE PROJETS NOVATEURS AU MAROC : ENJEUX ET PERSPECTIVES

Université de Pau et des Pays de l’Adour (2012)

GESTION DE LA MIGRATION DE RETOUR DE LA DIASPORA MAROCAINE DE FRANCE ET CREATION DE PROJETS NOVATEURS AU MAROC : ENJEUX ET PERSPECTIVES

Benaissa Mohamed Anouar

Titre : GESTION DE LA MIGRATION DE RETOUR DE LA DIASPORA MAROCAINE DE FRANCE ET CREATION DE PROJETS NOVATEURS AU MAROC : ENJEUX ET PERSPECTIVES

Auteur : Benaissa Mohamed Anouar

Etablissement de soutenance : Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Grade : Doctorat : Sciences économiques : Pau : 2012

Résumé
La présente thèse aborde la question de la migration de retour sous l’angle peu commun du transfert de connaissances, au travers de la création d’entreprise, susceptible d’être novatrice, dans l’hypothèse où l’expatriation du migrant qualifié, aux fins de formation supérieure dans un pays comparativement plus développé, peut être l’occasion pour celui-ci de maîtriser un savoir ou un savoir-faire profitable à la mise en place d’affaires à plus forte valeur ajoutée dans son pays d’origine. De plus, notre travail ambitionne de pouvoir au final renseigner sur des approches opportunes pour la mobilisation des compétences diasporiques, –en faveur d’investissements servant par exemple les plans d’émergence industrielle de ce pays d’origine qu’est le Maroc– au travers de recommandations basées sur notre revue de la littérature théorique et empirique, appuyée par une étude de terrain originale et une analyse formalisée de ses résultats, suivant une démarche hypothético-déductive prédictive. Ceci, en vue de contribuer à faire face à cette rareté des études qui, comme la nôtre, font appel aux variables qualitatives (ouvertes) plus riches –pour une compréhension en profondeur du sujet– mais aussi plus complexes à traiter et à interpréter que celles se limitant aux variables quantitatives. Il s’agit ainsi, d’étudier une tranche de la diaspora marocaine de France et son degré de contribution au développement socio-économique du Maroc, de par son potentiel entrepreneurial souvent synonyme d’une plus grande valeur ajoutée à ce pays en développement, grâce aux qualités propres à cette tranche. La problématique a, en effet, pour population cible : les diplômés et étudiants originaires du Maroc qui préparent ou qui ont fait des études supérieures et/ou disposent d’une qualification professionnelle acquise en France, et dont l’éventuel projet de retour serait associé ou pas à une création d’entreprise. L’objectif recherché est donc l’étude du retour, lié à la probable intention d’entreprendre, et delà celle des variables explicatives pouvant affecter cette décision et/ou ce choix positivement ou négativement, en repérant les incitations et les freins par l’examen d’un échantillon représentatif qui nous permettra de faire ressortir les motivations et contraintes mais aussi les opportunités qui se présentent à un candidat au retour au pays et qui serait éventuellement porteur d’un projet de création d’entreprise innovante ou non au Maroc.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale (75,2 Mb)

Page publiée le 10 janvier 2018