Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2014 → Réponse du maïs (Zea mays L.) au compost ou au fumier sur des sols amendés avec les rameaux fragmentés de Piliostigma reticulatum (D.C) Hochst

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2014)

Réponse du maïs (Zea mays L.) au compost ou au fumier sur des sols amendés avec les rameaux fragmentés de Piliostigma reticulatum (D.C) Hochst

Dembele, Assita

Titre : Réponse du maïs (Zea mays L.) au compost ou au fumier sur des sols amendés avec les rameaux fragmentés de Piliostigma reticulatum (D.C) Hochst

Auteur : Dembele, Assita

Etablissement de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : DIPLOME D’ETUDES APPROFONDIES 2014

Résumé
La recherche sur le maintien de la fertilité des sols et sa restauration par de nouveaux types d’amendements organiques constituent un défi majeur dans l’augmentation de la productivité agricole au Burkina Faso. Le laboratoire de l’UMR Eco&sols de l’IRD Ouagadougou cherche à mettre au point des techniques appropriées pouvant répondre à ce défi. C’est dans ce cadre que nous avons mené notre étude à partir d’échantillons de sols prélevés sur un essai conduit à Gampéla depuis 2007 au niveau des placettes recevant 1,5 et 6 tonnes de MS ha,l de Bois raméaux fragmentés (BRF) par an, ainsi que les placettes témoins. Notre objectif était d’appréhender les caractéristiques physiques, chimiques et biologiques de ces sols et de tester sous serre leurs réponses à l’enrichissement au fumier ou au compost sur le rendement du maïs. La méthodologie a consisté à tester en pot, neuf (9) traitements répétés cinq (05) fois. Les traitements étaient les suivants : Témoin absolu (TA), Traitement compost (C), Traitement fumier (F), Traitement BRF 1,5t*ha,1 (Brf],s), Traitement BRF 1,5t*ha,1 + compost (Brf\,s + C), Traitement BRF l, 5t*ha,1 + fumier (Brf,5 + F), Traitement BRF 6t*ha,1 (Brf6), Traitement BRF 6t*ha’l + compost (Brf6 + C) et Traitement BRF 6t*ha,1 + fumier (Brf6 + F). La croissance et les biomasses du maïs ont été évaluées. Les teneurs en N et P de la biomasse aérienne ainsi que le pH, les teneurs en C, N, P et la biomasse microbienne du sol ont été déterminés. Les résultats ont montré que les traitements combinant le fumier et le BRF (Brf6 + F et Brf1,5 + F) ont amélioré la hauteur des plantes de maïs respectivement de 29,49 % et 94,31 % contre 18 % et 59,36 % pour les traitements comportant l’apport de compost. La biomasse aérienne a subi une hausse de 44,05 % et 91,12 % pour les mêmes traitements contre 39,99 % et 63,38 % pour leurs combinaisons avec le compost. La même tendance a été observée avec la biomasse racinaire (84,17 % et 41,80 % contre -l,70 et 15,49 %). Ces résultats ont été obtenus grâce à l’amélioration des conditions physiques, chimiques et biologiques des sols traités. Ainsi, la biomasse microbienne, le pH, les teneurs en carbone, azote et phosphore du sol ont été respectivement plus importantes dans les sals ayant reçu 6t de BRF (40,29 % ; 10,31 % ; 4,29 % ; 6,97 % ; et 33,37 %) comparativement à l’apport de BRF l,St. Les plus faibles résultats ont été enregistrés au niveau du sol témoin sans apport. Notre étude a montré que l’apport de fumier au sol amendé avec l,St de BRF permettrait d’avoir une meilleure croissance des plantes comparativement à l’apport de 6t de BRF seul (19,27%) ou combiné au compost (1,08%).

Mots clés : BRF, fertilité des sols, fumier, compost, maïs, croissance, biomasse, Burkina Faso

Version intégrale

Page publiée le 15 janvier 2018