Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → CONTRIBUTION A L’ETUDE DU CHANCRE A Hypoxylon mediterraneum (DNtrs) Ces. et DNtrs. SUR CHENE-LIEGE DANS LA FORET DE TAMARA

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (1984)

CONTRIBUTION A L’ETUDE DU CHANCRE A Hypoxylon mediterraneum (DNtrs) Ces. et DNtrs. SUR CHENE-LIEGE DANS LA FORET DE TAMARA

Abouelfadile Abdellah

Titre : CONTRIBUTION A L’ETUDE DU CHANCRE A Hypoxylon mediterraneum (DNtrs) Ces. et DNtrs. SUR CHENE-LIEGE DANS LA FORET DE TAMARA

Auteur : Abouelfadile Abdellah

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Grade : Ingénieur en Phytiatrie 1984

Résumé
Le mémoire présenté ici regroupe une étude orienté vers une meilleure connaissance du chancre à hypoxylon mediterreneum sur chêne liège. Il commence par une étude de l’importance du chancre relative dans deux transecs A (long 1750m) et B (long 1250m) faite au niveau de la parcelle n° 5 choisie dans la forêt de Témara. Cette étude a donné respectivement des pourcentages de 20% et 26% des arbres présentant. Le chancre .Signalons que la pratique du démasclage et les attaques des insectes xylophages peuvent avoir un effet positif sur l’importance du chancre. Ce travail relative aussi la répartition du stroma au niveau des arbres morts, les résultats obtenus ont permis de conclure que le champignon est capable de fructifier sur les différentes partis des arbres (tronc, bronches). Ensuite nous rapportons et nous discutons les résultats relatifs à la détection des ascosporesdans l’air, en effet les ascospores étaient présents dans l’air au mois de novembre jusqu’à mi-juin…

Présentation (ABHATOO)

Version intégrale (10,10 Mb)

Page publiée le 21 mai 2018