Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → ESTIMATION DES SEULS DE NUISIBILITE ECONOMIQUE DU PUCERON NOIR DE LA FEVE :APHIS FABAE SCOP. (HOMO APHIDIDAE) SUR FEVE DANS LA REGION DE MERCHOUCH

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (1984)

ESTIMATION DES SEULS DE NUISIBILITE ECONOMIQUE DU PUCERON NOIR DE LA FEVE :APHIS FABAE SCOP. (HOMO APHIDIDAE) SUR FEVE DANS LA REGION DE MERCHOUCH

El khayati Abdelhak

Titre : ESTIMATION DES SEULS DE NUISIBILITE ECONOMIQUE DU PUCERON NOIR DE LA FEVE :APHIS FABAE SCOP. (HOMO APHIDIDAE) SUR FEVE DANS LA REGION DE MERCHOUCH

Auteur : El khayati Abdelhak

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Grade : Ingénieur Phytiatrie 1984

Résumé
La fêve est l’une des plantes à développer pour assurer une production de protéines végétales … Au Maroc, cette culture présente des fluctuations en rendement ces dernières années à cause de plusieurs facteurs, parmi lesquels, on cite les problèmes phytosanitaires. Le puceron noir de la fêve Aphis fabas figure parmi les ravageurs principaux de la fêve. Il est donc important d’intervenir sur les populations d’A.fabas pour protéger la culture. Toute technique de lutte rationnelle nécessite une méthode de prévision de dégâts. Le but de notre étude, c’est de voir si un traitement chimique peut être justifié économiquement ou non, et aussi dans une mesure d’estimer le seuil de nuisibilité économique, paramètre très important pour une lutte rationnelle contre ce ravageur. Notre étude a été conduite durant la campagne de 1984, dans la région de Marchouch utilisant la variété 317 de la fêve. Le dispositif expérimental, (en bloc aléatoire complet) a été implanté chez un agriculteur au milieu d’un champ de fêve afin d’éviter l’effet de bordure

Mots clé : /VICIA FABA/ /APHIDE/ /INSECTE NUISIBLE/ /INFESTATION/ /LUTTE CHIMIQUE/ /RENDEMENT/ /DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE/ /MAROC/

Présentation (ABHATOO)

Version intégrale (19,57 Mb)

Page publiée le 21 mai 2018