Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2011 → Contribution au développement d’un modèle vaccinal recombinant pour le contrôle des trois infections virales majeures des ruminants, la variole, la PPR et la RVF, adapté à la situation épidémiologique des pays du Maghreb.

Université des sciences et techniques de Montpellier 2 (2011)

Contribution au développement d’un modèle vaccinal recombinant pour le contrôle des trois infections virales majeures des ruminants, la variole, la PPR et la RVF, adapté à la situation épidémiologique des pays du Maghreb.

Ayari-Fakhfakh, Saïda Emna

Titre : Contribution au développement d’un modèle vaccinal recombinant pour le contrôle des trois infections virales majeures des ruminants, la variole, la PPR et la RVF, adapté à la situation épidémiologique des pays du Maghreb.

Contribution to the development of a model recombinant vaccine for the control of the three major viral infections of ruminants, small pox, PPR and RVF, adapted to the epidemiological situation of the Maghreb countries

Auteur : Ayari-Fakhfakh, Saïda Emna

Université de soutenance : Université des sciences et techniques de Montpellier 2 co tutelle Université de Tunis El-Manar.

Grade : Doctorat : Biologie Santé : Montpellier 2 : 2011

Résumé
L’objectif de cette thèse est le développement d’un vaccin recombinant capripoxvirus protégeant contre la variole des ruminants, la Fièvre de la Vallée du Rift (FVR) et la Peste des Petits Ruminants (PPR) comme modèle vaccinal destiné aux pays atteints par ces infections. Une première partie de ce travail a consisté en une enquête sérologique en Tunisie pour évaluer les prévalences PPR et FVR. L’enquête menée a montré une séroprévalence PPR de 7,6% et l’absence de FVR. Le risque lié à une infection par le virus de la fièvre de la vallée du Rift n’est pas nul en raison de l’identification des vecteurs compétents Culex theileri et Culex pipiens dans les zones échantillonnées. L’élaboration du vaccin capripoxvirus FVR-PPR porte sur l’expression des gènes NSmGN-FVR et H-PPR où chacune des valences est insérée dans le site de la thymidine kinase et le site d’un analogue du récepteur à l’interleukine 8 respectivement. Le vecteur choisi pour la souche vaccinale Kenya Sheeppox-1. Bien que nos travaux aient conduit à l’obtention du capripoxvirus double recombinant, ce dernier n’a pu être purifié. L’alternative a donc été d’évaluer l’effet protecteur et l’immunogénicité induits par le simple recombinant capripoxvirus- NSmGN-FVR, qui est un produit de l’étape intermédiaire dans l’élaboration du double recombinant FVR-PPR. L’effet protecteur de notre construction a été validé par deux expérimentations chez des souris Mus m. musculus MBT/Pas, avec épreuve infectieuse. Le nombre de doses administrées, les voies d’administration ont été déterminants dans cette protection justifiée par l’obtention d’anticorps neutralisants anti-FVR. L’étude de l’immunogénicité a été réalisée sur un modèle caprin sans épreuve infectieuse, une séroconversion FVR a été observée. La lymphoprolifération et le typage des sous populations lymphocytaires ont été analysés.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 24 janvier 2018