Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2003 → Cinématique actuelle et dynamique de l’Iran : GPS et modélisation numérique

Université des sciences et techniques de Montpellier 2 (2003)

Cinématique actuelle et dynamique de l’Iran : GPS et modélisation numérique

Vernant, Philippe

Titre : Cinématique actuelle et dynamique de l’Iran : GPS et modélisation numérique

Auteur : Vernant, Philippe

Université de soutenance : Université des sciences et techniques de Montpellier 2

Grade : Doctorat : Géophysique : Montpellier 2 : 2003

Résumé
Les travaux présentés dans ce mémoire sont consacrés à l’étude de la cinématique actuelle de la collision Arabie/Eurasie par la mesure de deux réseaux GPS, ainsi qu’aux mécanismes de la déformation intracontinentale par la modélisation thermomécanique 3D de la lithosphère iranienne. Le premier réseau, à l’échelle de l’Iran, permet de préciser les conditions aux limites de cette zone et de quantifier les taux de convergence accommodés par les grandes structures iraniennes. Pour cela, on calcule les pôles et vitesses de rotation de la plaque arabe et du Bloc Central Iranien ainsi que la déformation de l’Alborz, du Kopet-Dag et du Zagros. Le second se concentre sur la région de l’Alborz central ; il est plus particulièrement dédié à l’étude de la déformation d’une chaîne de montagnes étroite. Les apports du champ de vitesse sur la tectonique actuelle, obtenu par les mesures de ces réseaux, sont détaillés en tenant compte des données géologiques et sismotectoniques. Le champ de vitesse est ensuite analysé pour essayer de déterminer si la déformation est continue ou concentrée à la périphérie de blocs rigides. La modélisation mécanique est alors employée pour aider à la compréhension de la dynamique actuelle de la région ; deux modèles sont développés dans ce sens. Le premier en 2.5D simule la collision oblique du Zagros en tenant compte de la perturbation thermique imposée par la subduction du manteau arabe sous l’Iran. Il étudie l’influence d’une faille de partitionnement sur la bordure Nord de la chaîne. Le second est un modèle 3D de la lithosphère iranienne. Les conditions aux limites sont imposées par le mouvement de l’Arabie par rapport à l’Eurasie déterminé par le GPS. Les grands accidents décrochants sont simulés par des zones de contact. Le champ de vitesse modélisé est alors comparé aux observations GPS.  :

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale (22,02 Mb)

Page publiée le 14 janvier 2018