Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Etude du réseau de voirie, d’assainissement et d’eau potable du lotissement PLAISANCE dans la nouvelle ville de TAMESNA

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2015)

Etude du réseau de voirie, d’assainissement et d’eau potable du lotissement PLAISANCE dans la nouvelle ville de TAMESNA

SANBI Zakaria

Titre : Etude du réseau de voirie, d’assainissement et d’eau potable du lotissement PLAISANCE dans la nouvelle ville de TAMESNA

Auteur : SANBI Zakaria

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Hydrologie de Surface et Qualité des Eaux 2015

Résumé
Mon projet avait comme objectif principal la conception et l’estimation des coûts des réseaux de voirie, d’assainissement et d’eau potable (appelés communément réseaux VRD) du lotissement ″Plaisance″ dans la Ville Nouvelle de Tamesna. On se basant sur trois axes : Etude du réseau de voirie en commençant par le traçage des axes des voies, les tabuler par piquets avec des équidistances entre piquets puis on fait le montage des profils en long-terrain naturel de chaque voie qui donne la forme du TN. Après qu’on fait le montage de tous les profils en longs-terrain naturel on passe aux calages des lignes projets, Puis on passe au montage des profils en travers de chaque profil en long qui nous donne au niveau des piquets une coupe transversale constituant la ligne TN et la ligne projet en estimant les valeurs des déblais et remblais selon la zone d’influence de chaque piquet. Dans la partie qui concerne l’étude du réseau d’assainissement on a commencé par le choix de type d’assainissement pour le lotissement qui est le système unitaire, puis on passe au calcul des débits des eaux usées et pluviales en commençant par l’évaluation des besoins en eau potable, avec un taux de rejet on retient le débit des eaux usées rejetées, en suite on calcule les débit des eaux pluviales par la méthode superficielle de Caquot en découpant notre lotissement en bassins versants artificiels sur lesquels on applique les formules d’assemblage des paramètres de la formule de Caquot soit pour les bassins en séries ou bien en parallèles. Alors après qu’on détermine pour chaque bassin versant le débit des eaux pluviales et des eaux usées, on passe à calculer les diamètres des collecteurs qui vont assainir ces quantités des débits en utilisant la formule de Manning & Strickler. Dans la phase de l’étude du réseau de distribution d’eau potable et après qu’on finis le traçage des conduites et l’emplacement des noeuds, en commençant d’abord par le calcul des besoins en eau potable en évaluant un débit de pointe horaire à assurer dans chaque noeud pour répondre aux besoins de la population existante sur leur zone d’influence délimitée par la méthode des polygones de Tiessen, puis dans l’application EPANET on introduit pour chaque noeud le débit de pointe horaire à distribuer et puis on lance la simulation en retenant à la fin des résultats pour les noeuds (les pressions) et pour les canalisations (les vitesses et les pertes de charge), puis on place les poteaux d’incendie qu’on a besoins pour recouvrir tout le lotissement.

Mots clés : Etude de voirie, assainissement, alimentation en eau potable, coefficient de pointe journalier, coefficient de pointe horaire, besoin en eau

Présentation

Version intégrale (1,1 Mb)

Page publiée le 15 février 2018