Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Etude hydrogéologique et hydrochimique des principales sources de la dorsale calcaire méridionale, Ras El Ma et Chrafate (Chefchaouen, Maroc)

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2015)

Etude hydrogéologique et hydrochimique des principales sources de la dorsale calcaire méridionale, Ras El Ma et Chrafate (Chefchaouen, Maroc)

AOURAGH Tarek

Titre : Etude hydrogéologique et hydrochimique des principales sources de la dorsale calcaire méridionale, Ras El Ma et Chrafate (Chefchaouen, Maroc)

Auteur : AOURAGH Tarek

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Hydrologie de Surface et Qualité des Eaux 2015

Résumé
Le travail qui fait objet de cette recherche concerne à l’hydrogéologie des sources karstiques situées dans le chainon méridional, précisément aux alentours de la ville de Chefchaouen. Une approche multidisciplinaire à été choisie pour améliorer les connaissances de leur fonctionnement. Premièrement, comprendre le contexte climatique de la zone d’étude et aussi de point de vue géologique, savoir quelles sont les principales familles de directions des fractures. En effet, la direction dominante des fractures correspond à la direction NE-SW qui coïncide également à l’orientation dominante du réseau hydrographique, c’est pour avoir une idée sur la nature des relations qui existe entre les différentes unités de la zone d’étude. La partie qui fait suivre l’interprétation tectonique fait objet de l’étude hydrodynamique, une des bases de la connaissance du fonctionnement des systèmes karstique pour dresser des tableaux synthétiques des caractéristiques hydrogéologiques des sources (Ras El Ma et Chrafate), alors que l’étude des tarissement nous a révélé des coefficients qui varient avec les débits de drainage et nous a permis aussi de calculer les volumes dynamiques au niveau des 2 sources. D’après les résultats obtenus, le volume dynamique de Ras El Ma est très grand par rapport au volume dynamique de Chrafate. L’étude des caractéristiques physico-chimiques des eaux souterraines a été menée dans un cadre local par un suivi hydrochimique sur un cycle hydrologique. Ainsi, l’interprétation de ces paramètres a montré une stabilité physico-chimique tout le long de l’année et une minéralisation moyenne avec un faciès bicarbonaté calcique, peu magnésien pour la source de Ras El Ma. Cette stabilité est probablement due aux faibles vitesses d’écoulement des systèmes karstiques et à un réseau de drainage souterrain peu développé. Cette étude montre que globalement les eaux des sources sont en bon état et de bonne qualité. Toutefois, des menaces de pollution risquent de contaminer les aquifères karstiques à cause des actions de déboisement qui favorisent l’érosion des sols, les glissements de terrain et par conséquent peuvent charger les eaux souterraines en matières en suspension. Les engrais disséminés pour l’agriculture peuvent à eux aussi s’infiltrer et se concentrer dans la zone noyée de l’aquifère.

Mots clés : Hydrogéologie, Hydrochimie, Dorsale calcaire, méridionale, sources, Chefchaouen.

Présentation

Version intégrale (2,3 Mb)

Page publiée le 4 février 2018