Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → La rivière souterraine de WIN TIMDOUINE (Haut Atlas Atlantique, Agadir Maroc) : Etude hydrogéochimique et spéléologique

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2014)

La rivière souterraine de WIN TIMDOUINE (Haut Atlas Atlantique, Agadir Maroc) : Etude hydrogéochimique et spéléologique

EZINI El Arabi

Titre : La rivière souterraine de WIN TIMDOUINE (Haut Atlas Atlantique, Agadir Maroc) : Etude hydrogéochimique et spéléologique

Auteur : EZINI El Arabi

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Hydrologie de Surface et Qualité des Eaux 2014

Résumé
Le plateau de Tasroukht est un « bassin hydrogéologique » d’environ 16km2 drainé essentiellement par la rivière souterraine de Win Timdouine. Cette rivière souterraine ne tarit jamais, et ses débits à la résurgence montrent des variations considérables, caractéristiques des sources à réponse immédiate. La grotte des lacs « Win Timdouine », célèbre par son caractère karstique, est pleine de formes endokarstiques (stalactites, stalagmites, draperies, et gours…) et exokarstiques (vallées sèches, dolines, lapiaz, avens et travertins…). Les eaux des sources de la région (Win Timdouine, Tinfit, Tirhanimine, Tanit, Aguerd…) et les puits environnants ont fait l’objet d’analyses physico-chimiques et montrent une excellente qualité chimique des eaux (400μs/cm) de la source de Win Timdouine et une qualité moyenne des autres sources. Les eaux de certains puits et sources sont chargées en sulfates surtout ceux du puits Aguerd (918,56mg/l), de la source de Tamlalt (498.13mg/l), du puits de Tizgui N Chorfa (454.40mg/l), et de la source de Tanguit (441.87mg/l). Ces sulfates sont issus de la dissolution des formations gypsifères du Jurassique.

Mots clés : Plateau de Tasroukht, Tazentoute, Win Timdouine, Imouzzer des Ida Outanane, Hydrogéochimie, isotopes, Karst, Jurassique, Maroc

Présentation

Version intégrale (9,3 Mb)

Page publiée le 12 février 2018