Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → Impression à la demande 2017 → Faisabilité de l’implantation de bassin d’alimentation d’un aquifère Cas du massif dunaire de Bouteldja (Extrême Nord-Est Algérien)

Editions Universitaires Européennes (2017)

Faisabilité de l’implantation de bassin d’alimentation d’un aquifère Cas du massif dunaire de Bouteldja (Extrême Nord-Est Algérien)

Hani Bourbia - Hicham Chaffai

Titre : Faisabilité de l’implantation de bassin d’alimentation d’un aquifère Cas du massif dunaire de Bouteldja (Extrême Nord-Est Algérien)

Auteur (s)  : Hani Bourbia - Hicham Chaffai
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 22.12.2017
Pages : 156

Présentation
Le massif dunaire de Bouteldja est connu comme un important réservoir souterrain capable de stocker les eaux dont l’infiltration est favorisée par de la nature du sol. Malheureusement, la nappe du massif dunaire est intensivement exploitée et même surexploitée pour répondre aux besoins de l’irrigation et l’AEP des deux wilayas Annaba et El Tarf (Hani. A, 2003). Cette situation, nous a conduit à s’interroger sur les possibilités d’emmagasiner dans le sous-sol une partie de l’eau excédentaire de surface soit pour régularisation, soit pour restauration d’un équilibre perturbé par l’exploitation intensive entraînant un abaissement de surface piézométrique et par conséquent, un accroissement des charges d’exploitation. L’implantation d’un bassin d’alimentation au sein du massif dunaire est un moyen efficace pour résoudre le problème de la surexploitation. Il est donc indispensable d’apprécier la faisabilité technique de la recharge artificielle et de sélectionner les secteurs les plus favorables à cette recharge, ceci fait donc appel aux notions de bassin d’alimentation des captages (BAC) et la portion de la nappe alimentant le captage (PNAC) ainsi que la détermination de leurs limites.

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 55,90 en 2017)

Page publiée le 13 février 2018