Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Contribution à l’étude de l’activité antibactérienne de trois extraits de Plantes Médicinales et Aromatiques cultivées dans le jardin de l’Institut National des Plantes Médicinales et Aromatiques – Taounate

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2011)

Contribution à l’étude de l’activité antibactérienne de trois extraits de Plantes Médicinales et Aromatiques cultivées dans le jardin de l’Institut National des Plantes Médicinales et Aromatiques – Taounate

SADIKI Moulay

Titre : Contribution à l’étude de l’activité antibactérienne de trois extraits de Plantes Médicinales et Aromatiques cultivées dans le jardin de l’Institut National des Plantes Médicinales et Aromatiques – Taounate

Auteur : SADIKI Moulay

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Biotechnologie Microbienne 2011

Descriptif
Depuis quelques années, un intérêt accru s’est porté sur des molécules d’origine naturelle ayant montré des propriétés antibactériennes et notamment sur les extraits aromatiques et les huiles essentielles. Ces dernières sont des produits obtenus à partir d’une matière première végétale, par entrainement à la vapeur, par des procèdes mécaniques ou encore par distillation sèche. Le nombre de molécules chimiquement différentes qui constituent une huile essentielle est variable. La plupart sont poly-moléculaires, c’est-à-dire composées d’une grande diversité de composes. Ả coté des composes majoritaires, on retrouve des composes minoritaires et un certain nombre de constituants sous forme de traces. Ce grand réservoir de structures chimiques obtenues à partir de plantes apporte des pistes nouvelles et importantes dans la lutte contre les bactéries pathogènes. Plusieurs études ont montré que ces substances naturelles pouvaient agir comme agents antibactériens contre un large spectre de souches bactériennes pathogènes y compris Staphylococcus aureus, Listeria monocytogenes, C’est dans ce cadre que le présent travail, contribue à une valorisation de notre patrimoine naturel et de trouver des substances naturelles inhibitrice idéales, de large spectre d’activité antibactérienne. Ainsi, l’étude a porté sur trois plantes médicinales et aromatiques marocaines : Thymus vulgaris, Mentha pulegium et le Myrtus communis afin d’évaluer l’efficacité antibactérienne in vitro de leur extraits et huiles essentielles correspondantes sur 10 souches bactériennes de référence et deux autres fournies par l’Institut Pasteur

Mots clés : activité antibactérienne, CURI, Plantes Médicinales et Aromatiques

Présentation

Version intégrale (6,7 Mb)

Page publiée le 21 avril 2018