Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Culture in vitro et valorisation de Lavandula angustifolia au Maroc

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2017)

Culture in vitro et valorisation de Lavandula angustifolia au Maroc

SLIMANI Chaimae

Titre : Culture in vitro et valorisation de Lavandula angustifolia au Maroc

Auteur : SLIMANI Chaimae

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Gestion et Conservation de la Biodiversité 2017

Résumé
La lavande est une plante aromatique et médicinale très connus pour ses nombreuses activités pharmacologiques, elle est utilisée dans divers domaines : médecine, parfumerie, décoration et même gastronomique. L’objectif de ce projet est de découvrir ces entités en termes de culture in vitro, dosages, activité antimicrobienne, antifongique et antioxydante de Lavandula angustifolia. Les graines de L. angustifolia ont révélé des pourcentages de germination très faible pour l’ensemble des traitements utilisés. La micropropagation des explants de cette espèce sur le milieu MS additionnée de différentes concentrations en BAP, a montré que la concentration 2,5 mg/l a favorisé le maximum de réactivité des explants. La combinaison entre le BAP et le NAA montre le milieu additionné par 2 mg/l de BAP et par 0,5 mg/l de NAA est le plus efficace dans le développement des pousses. L’huile essentielle est obtenue par hydrodistillation, alors que l’extrait aqueux par décoction. Les rendements en extrait obtenus sont 2,13 % et 21,68 % pour l’HE et le décocté respectivement. La quantification des composés phénolique a permis de révéler la présence des polyphénols, des flavonoïdes et des tanins condensés à des concentrations très faible. Le pouvoir antimicrobienne de l’HE et de décocté est évalué par la méthode de diffusion en milieu solide et en milieu liquide : l’HE est actif contre les cinq souches cible (E. faecalis, E. Coli, S. aureus, P. aeroginosa et C. tropicalis), alors que le décocté a montré une activité inhibitrice contre 3 souche bactériennes (E. Coli, S. aureus et P. aeroginosa). Les deux extraits, HE et décocté, de L. angustifolia sont évalués pour leur activité antifongique visà- vis de Fusarium axysporium. L’HE a une activité importante plus importante que l’extrait aqueux. La mesure de la capacité antioxydante par la méthode de phosphomolybdéne et par DPPH ont montré que L. angustifolia a un effet antioxydant important.

Mots clés : Activités biologiques, culture in vitro, Germination, Lavandula angustifolia

Présentation

Page publiée le 13 février 2018