Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Culture in vitro du myrtillier et l’évaluation de l’activité antioxydante

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2017)

Culture in vitro du myrtillier et l’évaluation de l’activité antioxydante

AZZOUGAGH Said

Titre : Culture in vitro du myrtillier et l’évaluation de l’activité antioxydante

Auteur : AZZOUGAGH Said

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Gestion et Conservation de la Biodiversité

Résumé
La culture du myrtillier (Vaccinium corymbosum L.), présente d’énormes intérêts écologiques, économiques, et médicaux (teneur élevée en polyphénols) qui font que sa multiplication par voie végétative constitue un moyen pour sa sauvegarde et l’augmentation de sa production. Toutefois, même cette voie de multiplication est sujette à deux problèmes majeurs qui limitent l’extension et le développement de cette espèce. À savoir, le faible taux de multiplication et l’attaque par des virus ou autre champignons et bactéries. Dans notre étude, nous avons essayé de multiplier le myrtillier (Vaccinium corymbosum L.) par les techniques de culture in vitro d’un côté et d’évalué l’activité antioxydante des feuilles et des fruits d’autre coté. Les essais de la multiplication in vitro par culture des bourgeons axillaires sur les milieux de culture MS, 1/ 2MS et WPM additionnés de différentes concentrations en phytohormone de croissance (BAP) révèle un meilleur taux de multiplication (100%) sur le milieu WPM sans aucune concentration de phytohormone BAP. Le pourcentage le plus élevé de callogénèse (66,7%) a été observé sur les milieux de culture M6 (1/2MS +1.6mg/l de 2,4-D), M8 (WPM+ 0,8 mg/l de 2,4-D) et M9 (WPM+1.6mg/l de 2,4-D). L’évaluation de l’activité antioxydante du myrtillier a montré que les feuilles ont aussi une activité antioxydante et un pouvoir de piégé les radicaux libre très élevé, qu’il ne faut pas être négligée devant l’activité antioxydante des fruits.

Présentation

Page publiée le 2 février 2018