Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → CARACTERISATION DE L’AVIFAUNE URBAINE ET PERIURBAINE DE LA VILLE DE SAINTLOUIS DU SENEGAL

UNIVERSITE DE THIES (2015)

CARACTERISATION DE L’AVIFAUNE URBAINE ET PERIURBAINE DE LA VILLE DE SAINTLOUIS DU SENEGAL

Sow Doudou

Titre : CARACTERISATION DE L’AVIFAUNE URBAINE ET PERIURBAINE DE LA VILLE DE SAINTLOUIS DU SENEGAL

Auteur : Sow Doudou

Université de soutenance : UNIVERSITE DE THIES - ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D’AGRICULTURE

Grade : MASTER EN FORESTERIE ET ENVIRONNEMENT POUR UNE GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES 2015

Résumé
La ville de Saint-Louis est caractérisée par divers faciès paysagers et une importante frange côtière qui incitent à une fréquentation aviaire diversifiée. De par sa position, plusieurs aires de protection dédiées spécifiquement à la protection de la faune gravitent tout autour : PNOD, RSFG, RSAN, PNLB. Cet environnement a incité à mener une étude sur la caractérisation de l’avifaune urbaine et périurbaine de la ville de Saint-Louis. A cet effet, un important peuplement avifaunistique composé de 132 espèces d’oiseaux est recensé et réparti dans 43 familles pour un effectif total de 27642 individus. Les oiseaux d’eau sont majoritaires en comparaison aux volatiles terrestres. Spécifiquement, les Charadriidae dominent avec 25 espèces mais numériquement les Laridae sont les plus nombreux. Les résultats ont montré que les espèces résidentes sont renforcées par un apport d’oiseaux migrateurs avec un pic en janvier. L’analyse du statut des oiseaux révèle un état de conservation satisfaisant dans la mesure où la presque totalité des espèces recensées ne font pas partie de la catégorie d’espèce menacée. Les facteurs qui maintiennent ces oiseaux en contexte urbain et périurbain sont liés à l’alimentation, la présence de l’eau, à une faible présence de prédateurs, la possibilité de pose de nid et la disponibilité de dortoirs et supports. Les oiseaux utilisent différents supports : arbres, fil, bâtiment, pylône, rivage, plage dans le cadre de leurs activités journalières. L’analyse des résultats a montré que toutes les espèces recensées à l’échelle de la réserve de biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal ne s’aventurent pas en ville mais certaines ont développé des adaptations au point de pouvoir se maintenir en plein milieu urbain et même s’y reproduire au point de poser des désagréments aux habitants (cas du corbeau pie Corvus albus, milan noir Milvus migrans, moineau domestique Passer domesticus. La distance d’envol mesurée sur quelques espèces est relativement faible et semble montrer une accoutumance des oiseaux à la présence humaine.

Mots Clés : Saint-Louis, paysage, urbain, périurbain, avifaune, caractérisation.

Version intégrale (Sénégal)

Page publiée le 11 mars 2018