Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Evaluation économique de la contribution des services écosystémiques au développement local. Cas de la réserve naturelle communautaire de Gandon (Région de Saint-Louis

Université de Thiès (2011)

Evaluation économique de la contribution des services écosystémiques au développement local. Cas de la réserve naturelle communautaire de Gandon (Région de Saint-Louis

Dieng Omar

Titre : Evaluation économique de la contribution des services écosystémiques au développement local. Cas de la réserve naturelle communautaire de Gandon (Région de Saint-Louis)

Auteur : Dieng Omar

Université de soutenance : Université de Thiès

Grade : MASTER EN FORESTERIE ET ENVIRONNEMENT POUR UNE GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES 2011

Résumé
L’objectif de cette étude consiste à analyser, voire estimer la contribution économique des biens et services fournis par la réserve naturelle communautaire de Gandon. L’évaluation des services rendus par les écosystèmes (ESR) qui est une méthodologie structurée destinée à élaborer des stratégies pour prendre en compte les risques et opportunités, a été utilisée pour mieux apprécier la dépendance et l’impact des activités des populations vis-à-vis de cet écosystème. La méthode des normes minimales de sécurité (NMS) qui tire son fondement du principe du minimax a permis d’analyser la problématique de la conservation. Il s’agit d’adopter un comportement stratégique qui consiste à procéder à une gestion prudente en minimisant le degré d’erreur qui peut subvenir dans le futur. Les résultats issus de cette analyse ont permis de faire la typologie des services écosystémiques prioritaires et de mettre en exergue les risques et opportunités qui peuvent découler de la gestion de ces ressources. Les consentements à payer (CAP) (entre 13.000 et 218.000 FCFA/an et entre 8.000 et 22.500 FCFA/an) révélés par les populations riveraines à la RNC pour respectivement la préservation et le maintien des biens et services fournis par l’écosystème démontrent si besoin en était de la multiplicité des bénéfices qui en découlent. L’analyse comparative des modes d’utilisation du milieu a révélé que l’option « AVEC RNC » avec un taux d’actualisation de 3% sur un horizon temporel de 30 ans, assujettie à un taux de croissance de l’ordre de 5%, est plus bénéfique. Cette option a aussi engendré des modifications socioéconomiques qui constituent un bénéfice social à mettre à l’actif de la R.N.C. de Gandon.

Version intégrale (Sénégal)

Page publiée le 19 mars 2018