Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → ETUDE DE LA BIODIVERSITE ORTHOPTERIQUE DES REGIONS TRAITEES DANS LE SUD-EST DU MAROC

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2011)

ETUDE DE LA BIODIVERSITE ORTHOPTERIQUE DES REGIONS TRAITEES DANS LE SUD-EST DU MAROC

FAHIM Soumia

Titre : ETUDE DE LA BIODIVERSITE ORTHOPTERIQUE DES REGIONS TRAITEES DANS LE SUD-EST DU MAROC

Auteur : FAHIM Soumia

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques : Gestion et Conservation de la Biodiversité 2011

Introduction
Le criquet pèlerin "Schistocerca gregaria" (Forskål 1755) est l’une des espèces les plus menaçantes pour les productions agricoles et pastorales de nombreux pays dont le Maroc. C’est une espèce migratrice ayant un polymorphisme phasaire dont on distingue les solitaires, transiens et grégaires. Quand les conditions sont favorables, les criquets pullulent et forment des essaims qui s’étendent sur des grandes surfaces. Schistocerca gregaria est classée comme l’ennemi numéro 1 pour l’agriculteur marocain avec le criquet marocain "Dociostaurus maroccanus" (Thunb, 1815) en deuxième rang. En effet, pour faire face au problème acridien, l’utilisation des pesticides chimiques reste la méthode la plus employée, malheureusement, celle-ci présente des effets néfastes pour l’homme et son environnement. Pour essayer de comprendre l’impact de l’utilisation des pesticides chimiques et leurs résidus sur les différents compartiments de l’environnement, nous avons porté une étude du terrain dans le sud-est du Maroc, région considérée comme zone de transition qui connaît, le plus souvent, des invasions de criquet pèlerin. Ainsi, dans le présent travail, nous avons apporté, dans un premier temps, un aperçu général sur les différentes méthodes de lutte antiacridienne utilisées dans la région d’invasion. Dans un deuxième temps, nous avons échantillonné les différentes espèces d’orthoptères acridiens présentes dans la région d’étude. Dans un troisième temps, afin de caractériser les différentes stations prospectées, nous avons étudié la composition floristique de la région. Dans un quatrième temps, nous nous sommes intéressés à déterminer la nature trophique des différentes espèces acridiennes récoltées. Finalement, nous avons recherché à savoir si a lieu, la persistance des résidus des pesticides dans l’eau et dans le sol.

Mots clés : Biodiversité orthoptérique, Dénombrement des abeilles, Inventaire végétale, pesticides chimiques, Récolte des espèces acridiennes, résidus pesticides

Présentation

Version intégrale (3,5 Mb)

Page publiée le 5 février 2018