Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2007 → Coopératives et valorisation des blés de qualité au Maroc

2007

Coopératives et valorisation des blés de qualité au Maroc

Maroc

Titre : Coopératives et valorisation des blés de qualité au Maroc

Pays : Maroc

Durée : 01-01-2007 // 31-12-2009

Code du projet  : 07ckc-4951

Contexte
Le projet sera mis en œuvre sur trois sites situés dans les deux zones d’intervention :
a) Zone de Settat • Khemisset Chaouïa et Coopératives de base voisines (Mzoura et Toualet) :
- Bénéficiaires directs : 50 paysans dans trois coopératives de base actives créées avec l’appui de FERT (potentiellement 350 ha).
- Bénéficiaires indirects : l’ensemble des paysans de la zone soit 1500 paysans
b) Zone de Meknes • Had Bouhssoussen (CT d’Aguelmouss) :
- Bénéficiaires directs : 30 paysans rassemblés dans un groupe informel constitué (adhérents en partie à la CAM de Meknes, potentiellement 250 ha),
- Bénéficiaires indirects : l’ensembles des paysans de la zone soit 800 paysans • Meknes - El Hajeb :
- Bénéficiaires directs : 45 paysans au sein de trois groupes informels (adhérents à la CAM de Meknes, potentiellement 400 ha),
- Bénéficiaires indirects : l’ensembles des paysans de la zone soit 1500 paysans

Description
Compte tenu du contexte général dans lequel doit évoluer la céréaliculture au Maroc, la question de la qualité des blés devient fondamentale. Tout en améliorant sur le plan agronomique le potentiel de production, et en maîtrisant au mieux les coûts de production, l’obtention d’un produit final de qualité est la seule solution qui permettra aux producteurs marocains de faire face aux importations qui pourraient, à terme, concurrencer librement la production nationale. C’est une approche qui doit se faire dès la parcelle de production ; elle passe ensuite par l’analyse des caractéristiques physiques et technologiques, avant l’étape du stockage et de la conservation qui précédent l’achat par l’aval. Or aujourd’hui au Maroc, seules les structures coopératives ont la capacité de fédérer les petits paysans autour de cette thématique et surtout de mettre à leur disposition les moyens humains et la logistique nécessaire à une activité de collecte et de commercialisation. C’est pourquoi le programme abordera à la fois des sujets relevant de l’organisation coopérative (gestion et fonctionnement général des coopératives, relations avec les adhérents de base, appui technique, collecte et commercialisation collective de la production…) et des sujets plus techniques (production à la parcelle, qualité du grain, systèmes de stockage, qualité des lots).

Mise en œuvre : Coopérative Khemisset Chaouïa de Développement Agricole

Financement : Agriterra

Budget : € 623.175

Présentation : Agro-Info net

Page publiée le 11 juillet 2018