Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Madagascar → ÉTUDE BIO-ÉCOLOGIQUE D’ASTROCHELYS RADIATA (SHAW, 1802) DANS LE PARC NATIONAL DE TSIMANAMPETSOTSA, SUD-OUEST DE MADAGASCAR

Université d’Antananarivo (2017)

ÉTUDE BIO-ÉCOLOGIQUE D’ASTROCHELYS RADIATA (SHAW, 1802) DANS LE PARC NATIONAL DE TSIMANAMPETSOTSA, SUD-OUEST DE MADAGASCAR

RASOMA RAHANTAVOLOLONA Vonimanitra Juliana

Titre : ÉTUDE BIO-ÉCOLOGIQUE D’ASTROCHELYS RADIATA (SHAW, 1802) DANS LE PARC NATIONAL DE TSIMANAMPETSOTSA, SUD-OUEST DE MADAGASCAR

Auteur : RASOMA RAHANTAVOLOLONA Vonimanitra Juliana

Université de soutenance : Université d’Antananarivo

Grade : Doctorat 2017

Résumé
Astrochelys radiata est une espèce de tortue terrestre endémique malgache. Elle est classée dans la catégorie « Gravement Menacée » selon la liste rouge de lřUICN (2016). Afin de fournir de plus amples informations pour améliorer la conservation de cette espèce, une étude bio-écologique a été effectuée dans le Parc National de Tsimanampetsotse de novembre 2007 à novembre 2008. Lřétude du régime alimentaire par lřobservation directe montre que 27,5 % des 41 espèces de plantes consommées par A. radiata sont choisies en fonction de leur teneur en eau et en matière grasse. La population dřA. radiata présente trois fois plus de mâles que de femelles. Parmi les trois méthodes dřestimation de la densité, celle de « King » et le nombre dřindividus vus par kilomètre de transects parcourus sont adéquats pour un suivi écologique à long terme par rapport à celle de « Distance sampling ». Si la nature du substrat est un facteur influençant la densité au niveau local (Andranovao : 65 individus/km2), elle ne lřest pas au niveau régional (aux alentours du Parc National de Tsimanampetsotse : 0 à 500 ind./km2). Que ce soit par le biais de la méthode de « Kernel adaptive (Ka) » ou de « Minimum Convex polygone (MCP) », le domaine vital dřA. radiata ne varie pas entre les sexes. En outre, il est plus large dans la forêt littorale 2,3 ha (Ka) et 1 ha (MCP) par rapport au Plateau Calcaire 1,4 ha (ka) et 0,5 ha (MCP). Ces résultats sont des outils nécessaires pour la vulgarisation de lřélevage en captivité des tortues afin dřassurer la survie de lřespèce.

Mots clés : Parc National de Tsimanampetsotse, forêt sèche, forêt littorale, Plateau Calcaire, Astrochelys radiata, tortue radiée, régime alimentaire, densité, domaine vital. .

Version intégrale (9,26 Mb)

Page publiée le 6 avril 2018