Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Projet de récupération des terres dégradées et régénération naturelle dans la Commune Rurale de KARMA (village de KONE-BERI et hameaux environnants), Département de KOLLO, région de Tillabéri./ONG FADES

2017

Projet de récupération des terres dégradées et régénération naturelle dans la Commune Rurale de KARMA (village de KONE-BERI et hameaux environnants), Département de KOLLO, région de Tillabéri./ONG FADES

Niger

Titre : Projet de récupération des terres dégradées et régénération naturelle dans la Commune Rurale de KARMA (village de KONE-BERI et hameaux environnants), Département de KOLLO, région de Tillabéri./ONG FADES

Pays : Niger

Numéro projet : NER/SGP/CORE/OP6/Y2/LD/2017/04

Domaine : Land Degradation

Durée : 2/2017 — 12/2019

Bénéficiaire : FEMMES ACTIONS ET DEVELOPPEMENT AU SAHEL (ONG FADES)

Présentation
Le village de Kona Béri est soumis à une dégradation poussée de ses ressources naturelles, conséquence des lourdes pressions qui y sont exercées. La manifestation la plus préoccupante est le développement de l’érosion hydrique dont les signes sont : la formation des koris et ravins et le glaçage des sols par endroit. Il s’ensuit alors une perte cruciale des terres cultivables et une réduction des aires pastorales. C’est dans ce cadre que les populations du village avec l’appui de l’ONG FADES ont soumis le présent projet. Celui-ci vise à la restauration des terres dégradées tout en contribuant à l’amélioration des conditions de vie de la population du village de KONE-BERI et hameaux environnants. Il s’agit concrètement de Réhabiliter l’écosystème dégradé par la récupération de 25 ha de terres dégradées (par des demi-lunes) et augmenter la production par l’aménagement de 1,5 ha de terres (en culture maraichère). Ce projet bénéficiera à 50 femmes et 50 hommes. La mise en œuvre du projet va permettre la régénération rapide du site et la restauration de l’écosystème : développement des plants forestiers et des espèces fourragères, véritable source de séquestration de carbone et de relèvement de la fertilité du sol. Le projet proposé cadre parfaitement avec le plan de développement communautaire (PDC) de Karma, La stratégie de réduction de la pauvreté (SRP) ; la la Stratégie Nationale et Plan d’Actions sur la Diversité Biologique, l’l’Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens) ; le cadre Stratégique de la Gestion Durable des Terres (CS-GDT) au Niger et les les Objectifs du Développement Durable (ODD) La durabilité des actions du projet se base sur une parfaite implication des bénéficiaires et des autorités et services techniques de la commune. Les différentes séances de formation et la mise en place de comités de gestion mis en place sont des gages supplémentaires dans la pérennisation des acquis du projet. Les espèces qui seront plantés sur le site sont fixatrices du sol et productrices de bon fourrage pour les animaux. Cela permettra d’augmenter le rendement de la production agricole et animale au profit des agriculteurs et des nomades. Et plus tard le gommier sera une source de revenu à travers la cueillette et la commercialisation de la gomme arabique (plus particulièrement chez les femmes). L’exploitation du site maraicher c’est à dire les produits maraîchers auto consommés et le surplus vendu, les femmes auront amélioré leurs conditions financières, et peuvent vaquer à d’autres activités génératrices de revenus en attendant les récoltes futures. Ceci traduit une autonomisation de la femme, ce qui garanti la pérennité du projet.

Financement
Grant Amount (GEF) : US$ 19,814.00
Co-Finanshing Cash : US$ 3,557.00
Co-Finanshing in-Kind : US$ 19,220.00

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 16 août 2018