Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2017 → Renforcement de l’organisation communautaire de l’Oasis d’AL KHOURBAT pour la gestion durable des ressources en eau et des sols, dans un contexte de changement climatique

2017

Renforcement de l’organisation communautaire de l’Oasis d’AL KHOURBAT pour la gestion durable des ressources en eau et des sols, dans un contexte de changement climatique

Maroc

Titre : Renforcement de l’organisation communautaire de l’Oasis d’AL KHOURBAT pour la gestion durable des ressources en eau et des sols, dans un contexte de changement climatique

Pays : Maroc

Numéro projet : MOR/SGP/OP6/Y3/CORE/LD/2017/11

Domaine : Land Degradation

Durée : 11/2017 --- 10/2019

Présentation
L’Oasis de EL KHORBAT (Commune rurale de FERKLA AL OULIA, Province de Errachidia), fait partie des Oasis marocaines les plus vulnérables et les plus touchées par la désertification. Cette oasis a connu un dépeuplement massif. La communauté n’est aujourd’hui composée que d’environ 6000 foyers qui font face à une importante dégradation des conditions de vie notamment liée à la baisse des ressources en eau, essentielles pour la survie d’une oasis et à l’absence d’opportunités économiques pour les habitants. Les écosystèmes oasiens du Sud marocain, dont celui d’EL KHORBAT, reposent structurellement sur la gestion de la rareté de l’eau et de la variabilité saisonnière des ressources en eau. Les changements climatiques constatés depuis la fin des années 1970, et leur amplification anticipée, impactent déjà et vont de plus en plus mettre à mal le délicat équilibre qui permet à l’écosystème oasien de fonctionner, de se régénérer et de nourrir ses habitants. L’économie agricole locale, vivrière, reposant sur les ressources naturelles de l’oasis, est fortement dépendante des variations climatiques, et est donc très sensible aux impacts du changement climatique. La productivité de l’agriculture oasienne diminue du fait de la dégradation des conditions favorables à l’exploitation agricole (pénurie croissante et mauvaise gestion de l’eau, appauvrissement des sols, risques de crues, entraînant une paupérisation de la communauté. Or, les oasis constituent une barrière végétale et climatique naturelle contre l’avancée du désert. Leur détérioration et l’abandon progressif des palmeraies ne permettront plus de lutter contre la désertification.

Le projet s’inscrit dans ce contexte et vise à revitaliser l’organisation traditionnelle de l’oasis de AL KHOURBAT et l’appuyer pour surmonter les défis face aux impacts du changement climatique, en particulier face à la raréfaction des ressources en eau et à la dégradation accélérée des sols. Il s’articule autour de 4 volets : 1. Allégement de la pression exercée sur la nappe par une multitude de motopompes (environs 33), en encourageant l’usage collectif optimal des ressources ; 2. Facilitation de l’accès à l’eau et mise en place d’un système d’irrigation raisonnée ; 3. Amélioration de la résilience de l’écosystème oasien, à travers des plantations (palmier,…) et des plantes aromatiques et médicinales à valeur ajoutée et favorisant la stabilisation et la régénération des sols, tout en permettant à la communauté locale de développer des activités génératrices de revenus ; 4. Mise en œuvre d’un programme de formation et de renforcement des capacités de la communauté, autour des axes suivants : gestion collective et durable des ressources en eau, pratiques agricoles climato-intelligente, production et valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales. Les leçons apprises du projet seront capitalisées tout au long de sa réalisation, promues et diffusées de manière à favoriser la prise en compte des changements climatiques en milieu oasien dans les politiques locales, régionales et nationales, ainsi qu’au sein d’autres communautés oasiennes.

Financement
Grant Amount (GEF) : US$ 29,000.00
Co-Finanshing Cash : US$ 12,752.35
Co-Finanshing in-Kind : US$ 19,578.43

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 17 mai 2018