Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mauritanie → RENFPORCER LA RESILIENCE AGRICOLE DES LOCALITES DE GLEIB MBARECK ET HASSI SID AHMED, COMMUNE DE LEBHEIR

2017

RENFPORCER LA RESILIENCE AGRICOLE DES LOCALITES DE GLEIB MBARECK ET HASSI SID AHMED, COMMUNE DE LEBHEIR

Mauritanie

Titre : RENFPORCER LA RESILIENCE AGRICOLE DES LOCALITES DE GLEIB MBARECK ET HASSI SID AHMED, COMMUNE DE LEBHEIR

Pays : Mauritanie

Numéro projet : MAU/AMCC/OP6/CC/2016/12/11

Domaine : Climate Change Mitigation

Durée : 2/2017 --- 11/2017

Bénéficiaire : Tenmiya

Présentation
Le projet est situé dans les localités de Gleib Mbareck et Hassi Sid Ahemed (commune de Lebhair, moughataa de Barkéwol, wilaya de l’Assaba) dans la partie Est,la plus enclavée, de l’AFtout caractérisée par l’insuffisance des infrastructures de base et la dégradation des rares ressources naturelles existante. Les deux localités comptent environs 127 ménages, (soit environ 762 habitants). . Les populations de ces deux localités vivent essentiellement de l’agriculture vivrière. Mais, elles pratiquent cette activité dans des conditions assez pénibles, le matériel de travail est rudimentaire et l’exhaure de l’eau assez pénible. La communauté de Gleib Mbareck dispose d’un périmètre autour d’un petit barrage. Mais, ce périmètre n’est pas clôturé. Ainsi les cultures sont exposées au ravage des animaux en divagation permanente dans la zone. Ce périmètre est le seul site de production agricole. Comme la plupart des localités, les sites de retenu d’eau par les digues constituent les principales périmètres de production céréalières. La digue de retenu d’eau de la localité de Hassi sid’ahmed sont dans un état de délabrement assez avance. On peut noter aussi que ces sites de production ne sont pas assez importants pour couvrir les besoins. Ces périmètres de production assurent pour plus de 40% la sécurité alimentaire des quatre communautés. Mais, la production en céréale a décliné ces dernières années en raison de la dégradation des digues de retenue d’eau.
La sécurisation et la réhabilitation de ces périmètres représente une réponse à la stratégie de d’adaptation face phénomène des changements climatiques. L’amélioration des conditions de vie des populations par l’accès aux infrastructures de production et de transformation des produits, la formation en récupération de terres dégradée et de d’actions de conservation de l’environnement.

Financement
Grant Amount (GEF) : US$ 44,645.00

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 7 août 2018