Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2017 → LE RUCHER D’INZERKI, PATRIMOINE NATUREL ET HISTORIQUE

2017

LE RUCHER D’INZERKI, PATRIMOINE NATUREL ET HISTORIQUE

Maroc

Titre : LE RUCHER D’INZERKI, PATRIMOINE NATUREL ET HISTORIQUE

Pays : Maroc

Numéro projet : MOR/ICCA-GSI/2017/03

Domaine : Biodiversity

Durée : 7/2017 --- 5/2019

Bénéficiaire : Association Taddart Inzerki pour le Développement et la Coopération

Présentation
Le projet répond parfaitement aux caractéristiques d’une Aire et d’un Territoire de Patrimoine Communautaire APAC ; le rucher est en effet un hub de savoirs faire ancestraux et de pratiques traditionnelles communautaires qui assure un service de pollinisation indispensable pour la stabilité écologique des écosystèmes avoisinants (SIBE, forêt d’arganier), pour la préservation de la biodiversité et la résilience climatique et pour la durabilité des moyens de viequ’il y a lieu de valoriser et de préserver. Situé sur un site d’une grande richesse en biodiversité, et d’une grande beauté paysagère, il constitue un patrimoine biologique et ancestral d’une valeur inestimable, pour la région du Souss Massa, de la RBA,pour le Maroc et au niveau mondial.

L’urgence de l’intervention justifie amplement le projet, qui se fixe pour objectif, de renforcer l’auto-conscience, et de redynamiser les instances coutumières de gestion du rucher et de son environnement.

• Le projet prévoit également la restauration de la biodiversité floristique locale à travers la promotion de l’agro-écologie, la domestication et de la régénération des PAM, et se veut contribuer à la sauvegarde de la biodiversité locale notamment de l’abeille spécifique à la région dont l’impact favorable sur l’écosystème arganier n’est pas à démonter.Dans la région du Souss, deux races d’abeilles cohabitent, l’abeille noire (Apis melliferamellifera ou Apis melliferamellifica), réputée pour son agressivité, et l’abeille Saharienne (Apis melliferasahariensis) de couleur jaune, de taille moyenne, qui par contre elle est très douce. Ces deux races se sont croisées donnant un hybride combinant les valeurs des deux précédentes, très résistant et très prolifique, moins agressif que l’abeille noire et très spécifique à la région. Et c’est cet hybride, avec l’abeille saharienne qui peuplerait aujourd’hui le rucher d’Inzerki.

• Le projet aura par ailleurs des retombées positives sur le processus du développement durable local : (i) à travers la viabilisation de l’agriculture familiale durable dans une zone de montagne (promotion de l’agro-écologie, domestication et régénération des PAM) ; (ii) et en favorisant le calendrier mellifère autour du rucher et les services de pollinisation ; ce qui contribuera -de façon substantielle- à la réhabilitation de l’activité apicole traditionnelle comme pilier de l’économie.

• Le tourisme durable semble également être une alternative pour diminuer la pression sur les ressources naturelles et un moyen de vie durable pour les habitants de ce territoire ; Inzerki se situe en effet sur la route du miel, circuit qui fait l’objet d’un programme du Ministère du tourisme (développement du tourisme de l’arrière-pays du Souss). Dans ce cadre, il est prévu entre autres, la mise en place d’une signalétique et la promotion du circuit. Le projet complétera l’action du Ministère du Tourisme par l’appui à la mise en place d’un écomusée, à gestion communautaire.

Financement
Grant Amount (GEF) : US$ 30,000.00

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 17 mai 2018